Doubs : “Assez d’études, des actes”, Dominique Voynet et les écologistes alertent sur l’état de la rivière la Loue

Ce mercredi 22 mars était la journée mondiale de l’eau. À Ornans dans le Doubs, Dominique Voynet, secrétaire régionale d'Europe Écologie Les Verts en Franche-Comté et des militants sont venus sur la passerelle de la commune redire leur attachement à la rivière dont l’état sanitaire s’est dégradé.

Ornans, la Loue, un décor qu’affectionnait le peintre Gustave Courbet. Sur la passerelle qui enjambe la rivière, en juin 2010, avait été organisé “l'enterrement de la Loue” pour alerter sur les premières hécatombes de truites et d'ombres. 13 ans après, les défenseurs de l’environnement sont toujours là. Les écologistes dénoncent l’état de détresse et de mort lente des rivières comtoises.

Pour Dominique Voynet, il faut agir. “La qualité de l’eau de la Loue n’a cessé de se dégrader, même si les pouvoirs publics nous disent qu’elle est en assez bon état. Les mortalités de poissons sont de plus en plus fréquentes. Et on a le sentiment que tout le monde n’est pas mobilisé pour enrayer une évolution fatale à la rivière” explique l’ancienne ministre de l’environnement au micro de notre journaliste Marine Candel. “On n’a pas d’ennemis, ni chez les agriculteurs, ni chez les forestiers, les pêcheurs, ni même dans les communes. Par contre, on veut que tout le monde prenne sa part, se mobilise. Qu'on se dise dans 10 ans, ça y est, on a sauvé la Loue” ajoute Dominique Voynet. Pour les défenseurs de la Loue, des solutions existent comme la diminution des pollutions et des impacts de l'agriculture et l’amélioration des systèmes d'assainissement.

Parmi les défenseurs de la Loue présents ce 22 mars, on trouve le collectif SOS Loue rivières comtoises qui dénonce régulièrement des faits de pollution. “Dans des endroits où on est censé avoir 400 kilos de poisson lors des pêches électriques, on en trouve que 40-50. La qualité de l’eau ne s’améliore pas. On ne met pas les moyens pour régler le problème” estime Manon Silvant en charge de la communication du collectif.

2023 décrété année de la Loue

À Ornans, la municipalité a lancé une grande opération de sensibilisation des habitants, 2023 est « l'Année de la Loue ». Cette année est dédiée à la sensibilisation et la prise de conscience du mauvais état de la rivière. Les résultats inédits d’études et le lancement d’actions doivent également faire de 2023, une année charnière/clé pour tenter de sauver, en plein réchauffement climatique, cette rivière emblématique de Franche-Comté autrefois paradis des pêcheurs à la truite.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité