Européennes 2024. Découvrez qui sont les candidats déclarés ou pressentis en Franche-Comté ?

Dimanche 9 juin 2024, les électeurs sont appelés à voter pour élire les députés européens. Le dépôt des candidatures s'est ouvert lundi 6 mai. On connait déjà un certain nombre de candidats en Franche-Comté. Qui sont-ils ?

Le dernier sondage Ipsos pour franceinfo publié le 13 avril donne la liste du président du RN Jordan Bardella en tête des intentions de vote aux élections européennes. Le Rassemblement national recueillerait 32% des voix selon ce sondage, devant la liste Renaissance 16% et 13% au PS.

Alors que les principales listes ont dévoilé leurs intentions, voici les principaux candidats comtois.

Christophe Grudler, Renew - MoDem

C'est le seul député européen comtois sortant à se représenter. Le Belfortain Christophe Grudler, élu pour la première fois en 2019, est candidat à un deuxième mandat. Il figure en 12e place sur la liste menée par la macroniste Valérie Hayer. Il représente le MoDem, le parti de François Bayrou, sur la liste de la majorité présidentielle.

Jacques Ricciardetti, RN


Il n'a pas été annoncé dans les premiers candidats annoncés par Jordan Bardella, mais Jacques Ricciardetti figurera bien sur la liste menée par le président de son parti, eurodéputé sortant. Le Bisontin, conseiller régional, occupe la 51e place. Trop loin pour être élu, même en cas d'excellent score du parti de Marine Le Pen.

Stéphane Ravacley, PS-PP

Candidat malheureux aux dernières législatives à Besançon, où il avait été battu par le député sortant Renaissance Eric Alauzet (52,3%), Stéphane Ravacley se présente de nouveau devant les électeurs, cette fois pour les élections européennes. L'ancien boulanger est 27e sur la liste menée par Raphaël Glucksmann, une place insuffisante pour espérer siéger à Strasbourg.

Patricia Lime-Vieille, LR

Vice-présidente du Département du Doubs, en charge de l'enfance et de la famille, Patricia Lime-Vieille est pour la première fois candidate aux européennes. La conseillère municipale d'opposition à Valdahon est 22e sur la liste menée par le député européen sortant François-Xavier Bellamy.

Marie-Hélène Ivol, LR

Elle suit sa collègue du Doubs sur la liste de François-Xavier Bellamy, à la 24e place. Marie-Hélène Ivol est la 1ʳᵉ vice-présidente du Département du Territoire de Belfort, en charge des personnes âgées et handicapées. Elle est également adjointe au maire de Belfort, où elle s'occupe des dossiers famille, éducation et égalité sociale.

Carine Sandon, La France Insoumise-Union Populaire

C'est une nouvelle venue dans le paysage politique régional. Élue municipale dans la petite commune d'Etival dans le Haut-Jura, Carine Sandon dirige une maison d'édition. Elle est aussi militante antispéciste du parti d'Aymeric Caron Révolution écologiste pour le vivant (REV), associé à La France insoumise pour le scrutin européen. Cet accord lui permet de figurer en bonne place, 11e, sur la liste menée par l'eurodéputée sortante Manon Aubry

Séverine Véziès, La France Insoumise-Union populaire

La Bisontine Séverine Véziès est en 13ᵉ position sur la liste de Manon Aubry. L'enseignante à l'université de Franche-Comté est directrice de publication du Journal de l'Insoumission. Candidate aux dernières législatives sur la 1ʳᵉ circonscription du Doubs, elle avait été battue par le MoDem Laurent Croizier (51,9%).

Anna Maillard, Les Ecologistes

Déjà candidate en 2019, Anna Maillard repart en campagne européenne. Attachée au groupe écologiste à la Région, la militante du Nord-Franche-Comté est 25e sur la liste menée par Marie Toussaint.

Samia Jaber, PCF

Figure de la gauche belfortaine, Samia Jaber est désormais porte-parole de L'Engagement, le mouvement de l'ancien ministre Arnaud Montebourg. Dans le cadre d'un accord avec le PCF, la conseillère municipale et départementale est 6e sur la liste menée par Léon Deffontaines.

Christophe Lime, PCF

Lui est une figure du Parti communiste dans la capitale comtoise. Christophe Lime est aujourd'hui vice-président de Grand Besançon Métropole en charge de la gestion de l'eau potable. Il est en 59e position sur la liste du PCF.

Ils sont aussi candidats...

Lutte ouvrière présente pas moins de trois candidats comtois : Michel Treppo (18e), Cédric Fischer (66e) et Dominique Revoy (75e) feront campagne pour Nathalie Arthaud.

Le Bisontin du Mouvement Franche-Comté Jean-Philippe Allenbach a lui annoncé sa candidature sur la liste du Parti fédéraliste européen d’Yves Gernigon.

Qui peut espérer être élu ?

Les élections européennes sont un scrutin de liste à la proportionnelle à un seul tour. Toutes les listes dépassant 5% des suffrages auront des députés européens, dont le nombre sera peu ou prou égal à leur score. Une liste recueillant 25% des voix obtiendra 25 sièges environ. Pour rappel, sur les 720 sièges à pourvoir, 81 seront pour les eurodéputés français. 

À la lecture actuelle des intentions de vote, Christophe Grudler semble en bonne position pour retourner siéger à Strasbourg. Le député européen belfortain est 12e sur la liste de la majorité présidentielle. Seule une énorme contre-performance du camp macroniste pourrait le priver d'un 2e mandat.

Pour Samia Jaber (6e sur la liste du PCF), comme pour les insoumises Carine Sandon (11e) et Severine Véziès (13e), il faut espérer surperformer dans les urnes pour obtenir un mandat européen.

La clôture des listes pour les élections européennes est prévue le 17 mai prochain. L’élection le 9 juin se déroulera en un seul tour. Si vous souhaitez voter par procuration, n’attendez pas le dernier moment pour faire les démarches.

Élections européennes : un scrutin qui n’intéresse pas un Français sur deux


49% des Français interrogés se déclarent intéressés par les élections européennes selon la troisième édition du "baromètre européen" Viavoice, pour Radio France, France Télévisions et France Médias Monde, publié ce lundi 6 mai. 48% des sondés affirment ne pas s'y intéresser. Cet intérêt va croissant à mesure que les personnes interrogées montent en âge, il est de 47% chez les 18-24 ans, jusqu'à 60% pour les 65 ans et plus, "un public surreprésenté parmi les investis et les mobilisés", analyse ce baromètre européen.  
 
Viavoice a également interrogé les Français sur les "enjeux estimés prioritaires", et c'est l'économie qui arrive en tête pour 49% des sondés. L'immigration arrive en deuxième position à hauteur de 44%. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité