Le gouvernement annonce la fin de l'épidémie de grippe aviaire

La fin de l'épidémie est décretée "sur l'ensemble du territoire". La grippe aviaire avait touché notamment les élevages de canards du Sud-Ouest, principaux producteurs de foie gras. Plusieurs communes du Haut-Doubs étaient encore en alerte. 

© maxppp
"Le niveau de risque épizootique" est désormais "qualifié de +négligeable+ sur l'ensemble du territoire de la France métropolitaine", indique un arrêté paru vendredi au Journal officiel qui signe de fait la fin de l'épidémie.

Une bonne partie des régions touchées était déjà passée en "risque modéré", mais ce n'était pas encore le cas dans les zones dites "à risque particulier", en l'occurrence les zones humides où les oiseaux migrateurs ont tendance à se poser. A partir de samedi, les obligations de confinement seront levées "même dans ces zones-là", indique-t-on au ministère de l'Agriculture.

15 communes du Haut-Doubs étaient encore en alerte modérée
Ces communes sont concernées par le passage d'oiseaux migrateurs :  Brey-et-Maison-du-Bois, Gellin, Les Grangettes, Labergement-Sainte-Marie, Malbuisson, Malpas, Montperreux, Oye-et-Pallet, Remoray-Boujeons, Rondefontaine, Saint-Antoine, Saint-Point-Lac, Sarrageois, Touillon-et-Loutelet, Vaux-et-Chantegrue.

Dans le sud-ouest, la réintroduction des canards dans les élevages est prévue à compter du 29 mai prochain, ce qui devrait permettre d'assurer la production de foie gras pour les fêtes de fin d'année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter