Les 408, l'autre sacré numéro