• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Comment venir en aide aux enfants confrontés à la mort ?

© maxppp
© maxppp

La question se pose après l'accident du car scolaire de Montflovin (Doubs). Le pédopsychiatre Jonathan Ahovi était l'invité du 12/13. Il donne quelques conseils. 

Par Sophie Courageot

Expliquer aux enfants. Les entourer. Voilà la difficile tâche qui incombe depuis ce matin aux familles des enfants rescapés du car scolaire victime d'une sortie de route entre Pontarlier et Morteau. Expliquer aussi aux familles, frères et soeurs qui ont perdu brutalement l'un des leurs sur le chemin du collège.

Pour Jonathan Ahovi, pédopsychiatre à Dole dans le Jura, les parents vont jouer un rôle essentiel auprès des jeunes. 

Il faut rassurer les enfants, la mort fait partie de la vie. Après l'accident, les enfants n'ont plus toutes leurs capacités pour comprendre. Ils peuvent être débordés. Il faudra que les parents les ramènent vers la réalité

résume le pédopsychiatre

Le travail fait tout de suite après l'accident par les cellules d'aide psychologique est important. Les enfants victimes de l'accident devront être suivis dans la durée par les familles et peut être par des professionnels. Selon Jonathan Ahovi, cauchemars et rêves peuvent apparaître des semaines voire plusieurs mois après. Il faudra être vigileant. 


Jonathan Ahovi, pédopsychiatre
Interview : Aude Sillans

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus