Dans le Doubs, la République du Saugeais a 75 ans, on vous raconte l'incroyable histoire de cette République qui n'est pas que folklore !

Publié le
Écrit par Béatrice Renaux .

Un anniversaire pas comme les autres. Après 75 années de règne de la dynastie Pourchet, c'est Monsieur le Président Simon Marguet, ancien Premier ministre de la République du Saugeais qui présidera la cérémonie d’intronisation des nouveaux citoyens d’honneur dimanche 2 octobre.

À la lisière de la Suisse, entre Pontarlier et Morteau dans le Doubs, s’étend un territoire de 128 kilomètres carrés qui comprend 11 communes, du village d’Arçon à Gilley, en passant par Bugny ou la Ville-du-Pont. Ce territoire s’appelle le Saugeais. Sa capitale politique est Montbenoît, Gilley étant sa capitale économique. Les 6 500 habitants qui y résident s’appellent les Saugets et les Saugettes.

Le Saugeais, 10 siècles d'histoire

L’abbaye augustine de Montbenoît et son cloître, édifiés à partir du 12e siècle à l’initiative du Sire de Joux, sont un joyau architectural religieux médiéval. Les moines avaient leur cloître, mais pour assurer la vie de la cité et donc loger les paysans et les artisans, des villages ont été construits tout autour. C’est ainsi que le Saugeais est né. Il est doté dès les années 1400 de son propre droit coutumier, comme aider les nouveaux habitants qui s’installent à la construction de leur maison. Les Saugets ont une identité forte et leurs valeurs sont fondées sur la solidarité et le partage.

1947, la naissance sur une boutade de la République du Saugeais

L’histoire du Saugeais ne s’arrête pas au Moyen-âge. En 1947, le préfet du Doubs, Louis Ottaviani, est de passage à Montbenoît. Il déjeune à l’Auberge de l’Abbaye, un établissement tenu par Georges Pourchet. Pour plaisanter, le patron Pourchet demande au préfet s’il a son laissez-passer pour entrer et circuler librement dans la République du Saugeais.

Vous avez une République, il faut un Président, je vous nomme Président !

Le Préfet du Doubs en 1947

Georges Pourchet devient en 1947 le premier président de la République autoproclamée du Saugeais. Il s’éteint en 1968.

1972, une femme présidente !

En 1972, Gabrielle Pourchet est élue Présidente à l’applaudimètre et à vie pour succéder à son défunt mari. Une élection un soir de kermesse paroissiale qui se déroulait à l’époque le second week-end d’octobre. Très attachée à la préservation du patrimoine et en particulier à la rénovation de l’abbaye, Gabrielle Pourchet emploie son mandat à développer les pratiques culturelles, à promouvoir son territoire en faisant rayonner sa République. Le folklore prend alors tout son envol au sein de la patrie.

C’est elle qui institutionnalise les "laissez-passer", destinés aux visiteurs et sans lesquels il n’est pas possible de rentrer sur le territoire du Saugeais. Elle forme un gouvernement, met en place la fête des citoyens d’honneur, honore son mandat de Présidente avec dévouement et passion.

En 1985, elle témoignait lors d’une interview avec notre journaliste Jacques Paté à l’occasion des « 24 heures des neiges » :

Les fonctions du mandat de présidente, c’est beaucoup de travail, des invitations, des réceptions, une grosse correspondance. C’est un métier où il faut aimer les gens. J’aime rendre service. Je vis un conte de fées. Je ne me prends pas au sérieux, c’est du folklore. 

Gabrielle Pourchet, présidente de la République du Saugeais

Gabrielle Pourchet est une femme dotée de générosité, d’humilité, d’altruisme, de disponibilité, de gentillesse, toujours dévouée et simple. Elle reçoit en 1997 la médaille d’officier de l’ordre national du mérite par le préfet du Doubs et a même été reçue à l'Elysée par Valéry Giscard d'Estaing. Elle s’éteint dans sa 99e année en 2005. Ses obsèques prennent une dimension nationale, c’est toute une nation qui est en deuil.

Revoyez ce portrait de Gabrielle Pourchet réalisé en 1997, une présidente alors âgée de 91 ans et pleine d'humanisme et de dynamisme :

durée de la vidéo : 04min 02
Une présidente très dynamique, qui complète les laissez-passer, répond aux correspondances, et qui danse même. Gabrielle Pourchet, présidente du Saugeais, du haut de ses 91 printemps, assume toutes les tâches inhérentes à son mandat. ©France 2 - INA

2006, la fille succède à sa mère

Georgette Bertin-Pourchet succède à sa mère en 2006, élue par 30 grands électeurs de la République du Saugeais à l’applaudimètre, fonction héréditaire oblige. Elle perpétue la tradition sur le principe du bénévolat et continue à insuffler une dynamique touristique et économique à son Etat.

Elle envisage de passer la main à partir de 2018. Sans héritier, elle décide en 2019 de nommer Monsieur Simon Marguet Premier ministre.

Elle m’a nommé Premier ministre sans que je ne me rende compte qu’elle avait une idée derrière la tête. Comme l’association était formée de pas mal de gens âgés, j’ai accepté le poste pour reformer une association avec des gens plus jeunes.

Simon Marguet, président de la République du Saugeais



2022, la fin de la dynastie Pourchet

Suite à des soucis de santé et à l‘épidémie de Covid-19 qui l’a éprouvée en ne lui permettant plus les rencontres dont elle était coutumière et qu’elle appréciait, Georgette Bertin-Pourchet décide de se retirer en mettant fin à son mandat.

Simon Marguet, ancien maire de Montbenoît et Premier ministre, accepte de reprendre la succession le 18 mars 2022, mettant fin au règne de la dynastie Pourchet, mais avec la volonté de rajeunir l’association et donc d’insuffler un vent nouveau à la jeune République, tout en poursuivant l’œuvre de ses prédécesseurs, à commencer par la continuité du développement touristique du territoire.

Le nouveau président, qui n’a pas été élu à l’applaudimètre, mais après concertation avec les membres de l’association, entend défendre le pays du Saugeais et lui donner une nouvelle impulsion économique avec par exemple son projet de pancartes sur l’ensemble des communes qui représentent le Saugeais. Une action de communication qui rencontre des obstacles administratifs. Délimiter toutes les frontières est un exercice délicat, car il y a des règles pour l’installation des pancartes à proximité des routes qu’il n’est pas toujours possible de respecter. Les pancartes seront donc uniquement implantées sur l’ensemble des lieux touristiques.

Au-delà de la tradition, Monsieur le Président nous l’assure, il entend défendre sa culture et son patrimoine :

Le Saugeais a une histoire, ce n’est pas que du folklore, on y tient.

Simon Marguet, président de la République du Saugeais

Une petite République qui a tout d'une grande



La République du Saugeais se dote à partir de 1972 :

  •  d’un gouvernement, de ministres, d’un Conseil des ministres, d’ambassadeurs
  •  de "laissez-passer" délivrés par la présidente pour permettre aux visiteurs de se déplacer librement au sein de la micro-nation



  • de douaniers et d'une douane volante en 1982



    Dans ce reportage de 2017, les douaniers contrôlent un car de touristes :

durée de la vidéo : 01min 29
La douane volante de la République du Saugeais, extrait du sujet diffusé le 22/07/2017 ©INA - France Télévisions





  • de citoyens d’honneur intronisés chaque premier dimanche d’octobre. Edgar Faure, maire de Pontarlier et Ministre d’Etat, fut nommé en 1975, premier citoyen d’honneur.

En 1978, de passage à Montbenoît, Edgar Faure s'entretient avec Gabrielle Pourchet et lui fait part de son émotion d'être citoyen d'honneur, il échange même quelques phrases en patois sauget avec la Présidente.

De son rôle d'ambassadeur à travers le monde, il confie à la Présidente le message qu'il véhicule :

Mon coeur est dans une petite république française qui s'appelle la République du Saugeais.

Edgar Faure

durée de la vidéo : 01min 34
Edgar Faure a été intronisé citoyen d'honneur de la République du Saugeais en 1975. En 1978, de passage à la République du Saugeais, il s'entretient avec Gabrielle Pourchet en partie en patois du Saugeais. ©Télé Saugeais - INA

Environ 700 citoyens d’honneur, de France ou d’Europe, ont été intronisés depuis 1975 au sein de la confrérie. Ils ont pour mission d’assurer la promotion de la République. Parmi eux, on retrouve de nombreuses personnalités politiques, sportives ou religieuses, comme Gérard Longuet, alors ministre des PTT en 1987, venu dans le Saugeais pour le lancement du nouveau timbre-poste, le champion  de combiné nordique Fabrice Guy en 1992, Claude Jeannerot en 2007, l’archevêque Jean-Luc Bouilleret en 2016. Madame Bernadette Chirac a elle aussi bénéficié de ce titre prestigieux.



Drapeaux, blasons et même un hymne !

La petite République du Doubs dispose aussi d'un drapeau avec trois bandes, noire, rouge et or depuis 1981, d'un blason, de son timbre-poste, d'un billet de banque créé en 1997, bien qu'il n'ait jamais eu aucun cours légal. On y trouve même des plaques d’immatriculation, une voiture présidentielle et un dictionnaire français - saugeais !

    Le Saugeais, c'est aussi un hymne national, composé en 1910 par le Chanoine Joseph Bobiller, sur une musique de Théodore Botrel. L’hymne du Saugeais est en patois, un dialecte issu de la langue d’Oc.

    ECOUTER → L'hymne national du Saugeais (orchestre et chant en patois sauget) 

    C’est un hymne un peu chauvin et plein d’humour.

    Simon Marguet, président actuel de la République du Saugeais

    Les Saugets aiment la gentiane, le « Séra » et le « Saupiquet ». Ils mangent beaucoup, boivent un peu. Mais ça ne regarde pas les Français. Ils aiment causer, boire et chanter. Boire en causant, boire en chantant. Ils ne voient avec peine (mais pourquoi pas ?). La bouteille que quand il n’y a plus rien (dedans).

    Extrait du l'hymne du Saugeais, 6e couplet

    Hymne National Sauget écrit par le chanoine Joseph Bobiller en 1910 by France 3 Franche-Comté on Scribd

    Le programme du 75e anniversaire de la République du Saugeais



    La prochaine cérémonie des citoyens d’honneur qui coïncide avec les 75 ans de la République du Saugeais se tiendra dimanche 2 octobre à Gilley à partir de 10 h 30. Aucun nom n’a été dévoilé, pas plus que leur provenance. De quoi rajouter un peu de suspens. Seule information : ils seront 8 nouveaux citoyens d'honneur à rejoindre la confrérie des ambassadeurs du Saugeais et certains viennent de loin.

    2022 Programme by France 3 Franche-Comté



    Voici donc le programme de la cérémonie de promotion des citoyens d'honneur du dimanche 2 octobre 2022.

    Si vous voulez vous y rendre, n’oubliez pas de demander votre "laissez-passer" !

    Et si vous voulez en savoir plus, nous vous proposons de revoir le magazine "Pourquoi Chercher Plus Loin" de 2016 sur la République du Saugeais :

    Magazine Pourquoi Chercher Plus Loin sur la République du Saugeais diffusé le 14 octobre 2016 ©France 3 Franche-Comté - Réalisation Dominique Garing
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité