• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Doubs : Annie Genevard demande une mission sur les actes anti-chrétiens

Annie Genevard, députée LR du doubs / © France 3 Franche-Comté
Annie Genevard, députée LR du doubs / © France 3 Franche-Comté

La députée LR du doubs, Annie Genevard, s'inquiète des actes commis contre des lieux chrétiens dans notre pays, comme l'église Saint-Sulpice à Paris. Avec un collègue de l'Assemblée Nationale, elle souhaite qu'une mission soit ouverte sur ces violences.

Par Catherine Eme-Ziri

Annie Genevard l'affirme : les actes anti-chrétiens sont en augmentation dans notre pays. Elle affirme que 66 actes anti-chrétiens ont été commis en France rien que pour le mois de janvier de cette année. Elle se dit très inquiète de cette situation.

Avec son collègue Philippe Gosselin, député LR de la Manche et vice-président de la commission des lois, elle demande la création d'une mission d’information conjointe aux commissions des lois et des affaires culturelles sur la multiplication des actes anti-chrétiens. Dans leur communiqué ils invitent la « représentation nationale à ne pas détourner le regard et à pleinement se saisir du sujet des actes anti-chrétiens dont on a vu l’expression, une fois de plus, ce week-end à l’église Saint-Sulpice. Aussi, en appellent-ils au président de l’Assemblée afin qu’ensemble ils puissent « formuler une réponse, au-delà de toute considération partisane et à la hauteur des événements dramatiques ».


Ils ont envoyé leur courrier à Richard Ferrand, le président de l'Assemblée Nationale. Ils espèrent que leur demande sera étudiée mardi prochain, lors de la conférence des présidents de commission qui a lieu une fois par semaine.

Annie Genevard, ancien maire de Morteau, est élue députée de la 5ème circonscription du Doubs, une terre très catholique. L'Eglise Saint-Sulpice a été victime ce dimanche, le 17 mars, d'un incendie. Une enquête est actuellement en cours pour en déterminer l'origine, qui ne serait pas accidentelle.

Pour Annie Genevard, jointe par téléphone, les actes sont plus nombreux, ils ont même doublé en 10 ans : "En 2010, on comptabilisait 522 actes anti-chrétiens, l'an dernier, en 2018, 1063. Avec cette mission, nous voulons connaître l'évolution du nombre de ces actes, la nature des faits, le profil et la motivation des auteurs... Ainsi, nous pourrons apporter des pistes de solutions."

 

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus