Incendies inexpliqués en série : la piste d'un ou plusieurs pyromanes aux portes du Haut-Doubs

A Loray (Doubs), deux bâtiments agricoles ont pris feu dans la nuit du 18 au 19 mai à moins d'une demi-heure d'intervalle. Depuis fin avril, c’est le cinquième incendie recensé dans le secteur des Portes du Haut-Doubs. Les agriculteurs sont inquiets. Les gendarmes ont ouvert une enquête.

© SDIS 25
Une cinquantaine de pompiers ont combattu le feu une bonne partie de la nuit de ce lundi 18 mai au mardi 19 mai à Loray. Deux fermes se sont embrasées à quelques minutes d'intervalle. La première à 1h10, la deuxième à 1h30 alors que deux petits kilomètres seulement les séparent. Pour l'heure inexpliqués, ces départs de feu sont troublants et ne sont pas des cas isolés. La piste criminelle est privilégiée. Les gendarmes ont ouvert une enquête, pour tenter d’identifier et interpeller au plus vite, les auteurs de ces faits.

Une série noire qui attise les peurs dans le monde agricole


Dans le monde agricole, l'inquiétude grandit, à mesure que les flammes sévissent. En quelques semaines, pas moins de cinq incendies ont été recensés dans un périmètre de quinze kilomètres.

Ce matin, lorsqu'il a appris les deux nouveaux feux à Loray, Daniel Kaspar, agriculteur à La Sommette, était complètement retourné. Son hangar agricole a été le troisième touché par les flammes dans le secteur. C'était dans la nuit du 8 au 9 mai vers 1h du matin. "On vit dans la psychose, tous les quatre à cinq jours un nouveau feu se déclare, tout le monde a peur et se demande qui sera le prochain", déplore l'exploitant. "Dans ce hangar sans électricité, le feu a pris à deux endroits différents, au niveau des fourrages entreposés", explique l'exploitant. L'agriculteur a perdu une bonne partie de son matériel agricole. Un coup dur alors que les foins commencent.. "Nous attendons toujours le compte-rendu des experts" témoigne-t-il, persuadé qu'un voire plusieurs pyromanes sont à l'origine de ces méfaits. L'agriculteur songe même aujourd'hui à organiser des rondes de nuit avec des habitants du village.

On n'a jamais connu ça


La semaine dernière, des agriculteurs du secteur avaient reçu un sms de la gendarmerie les invitant à renforcer leur vigilance autour de leurs bâtiments. Une prudence qui n'aura pas suffi. En quelques semaines, plusieurs hangars agricoles sont partis en fumée, et à chaque fois le feu s'est déclaré entre minuit et deux heures du matin, excepté pour le premier. Le 28 avril, à La Baraque, vers 19 heures, une ferme isolée des Premiers-Sapins s'est embrasée. Puis, quelques jours plus tard à la Sommette, un hangar agricole a pris mystérieusement feu en pleine nuit, ainsi qu'un autre hangar à Avoudrey.
 

"On n'a jamais connu ça" lance Joël Barrand, maire d'Avoudrey. "Ce qui est inquiétant c'est que les feux se rapprochent dangereusement des lieux de vie", ajoute Claude Roussel, maire de Loray. En effet, cette nuit l'un des deux hangars incendiés est situé en plein coeur du village, à proximité des habitations et de l'école. 8 taureaux et 10 veaux ont péri dans les flammes. "La peur est désormais permanente et la méfiance se propage" conclut Daniel Kaspar.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter