JO 2022, saut à ski : la Franc-Comtoise Joséphine Pagnier termine 11e de ses premiers Jeux, "une expérience inoubliable"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Rebouh, à Zhangjiakou - Chine

La sauteuse originaire de Chaux-Neuve disputait son épreuve olympique ce 5 février sur le tremplin de Zhangjiakou, pour les JO 2022. Elle termine 11e et ne cache pas sa joie d'avoir pu participer à cette aventure. Détails.

Elle visait le top 10, elle termine finalement 11e du concours de saut à ski des JO de Pékin 2022 pour sa première participation à cette compétition mythique. La Franc-Comtoise est apparue néanmoins très souriante au micro de notre journaliste Aline Bilinski, qui l'attendait au pied de l'impressionnant tremplin chinois. 

"C'est une expérience qui sera inoubliable. Je ne suis pas du tout déçue. C'est énorme ce qui arrive" a-t-elle expliqué visiblement très satisfaite.

Il faut dire qu'elle avait mis toutes les chances de son côté pour participer à ces Jeux, "son rêve" depuis toute gosse, et ce malgré le contexte sanitaire comme nous l'avait raconté son père à quelques jours de l'événement.

"Elle voulait être sûre d’y aller. Elle s’est isolée depuis 15 jours, en prenant un appartement pas loin de chez nous et j’allais lui faire ses courses" nous avait confié Joël Pagnier.

"Déjà hâte d'être dans 4 ans"

Ce samedi, son premier saut a été de très bonne qualité à 96 mètres, contrairement au deuxième nettement en dessous à 78,5 mètres. "Je n'ai pas encore débriefé tout a fait avec les coachs. Mon deuxième saut était un peu moins bon que le premier et j'ai vu sur l'ordinateur que les conditions étaient un petit peu moins bonnes aussi. Il y avait un peu de vent de cul, donc je vais analyser tout ça".

Âgée de seulement 19 ans, la sauteuse a semble-t-il bien conscience que son avenir se trouve devant elle. Elle a le temps de mûrir avant d'empocher des victoires. "J'ai déjà hâte d'être dans quatre ans" a-t-elle conclu.

Pour rappel, si le saut à ski figurait déjà au programme des premiers Jeux olympiques d’hiver en 1924, il a mis 90 ans avant d’avoir son épreuve féminine lors des JO de Sotchi en 2014.

La Haut-Doubiste Joséphine Pagnier marquera-t-elle l'histoire de ce sport dans les années à venir ? On lui souhaite.

>>  Suivez les Jeux Olympiques de Pékin 2022 avec France 3 Franche-Comté, en direct de Chine, par ici.