Le festival Naturellement Doubs vous immerge au cœur de la faune sauvage

Publié le
Écrit par Jean-Stéphane Maurice
La martre des pins
La martre des pins © Fabrice Cahez

C'est un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la nature. Le festival de Labergement-Sainte-Marie revient après l'annulation de l'an passé pour cause de pandémie. 22 photographes et artistes ont répondus à l'invitation afin de proposer au public leurs plus belles œuvres du 3 au 5 décembre. Le prestigieux Fabien Cahez est mis en lumière comme invité d'honneur.

Pour Yoann Thionnet, Cyrille Donnier et Marc Jardot, les trois amis photographes à l'origine de la création du festival Naturellement Doubs en 2018, c'est un véritable soulagement. L'édition de 2019 avait attirée 2200 personnes. Le second confinement a eu raison de l'édition 2020.

Nous sommes vraiment heureux de pouvoir proposer cette troisième édition du festival Naturellement Doubs. Nous avons eu peur pour son avenir dans le contexte actuel mais aujourd'hui il prend de l'ampleur. Un second lieu d'exposition a été mis à notre disposition à la Maison de la Réserve et l'équipe d'organisation s'est étoffée.

Yoann Thionnet

Cette édition aura donc un air de fête, celle des retrouvailles entre une nature sauvage et le public de Franche-Comté. La pandémie a eu pour effet un besoin pour chacun de nous d'aspirer à une redécouverte de cette vie autour de nous que l'on avait oublié de contempler. 

Fabrice Cahez mis à l'honneur pour le festival

Pour cette année de reprise, c'est le photographe naturaliste Fabrice Cahez qui sera mis sur le devant de la scène. Pour ce voisin du massif des Vosges, les beautés de la nature ne s'expriment pas simplement au travers de ses clichés, car c'est aussi un écrivain reconnu. 

Après une vie consacrée aux adolescents en difficulté, Fabrice se consacre en grande partie à ses deux passions. Il est l'auteur de 13 ouvrages sur les mammifères et les oiseaux, dont "Terre de renard" primé par l'Académie Française.

Gil Gautier met en lumière ses renardeaux

Pour ce Jurassien d'adoption, la photo est comme une seconde vie. Passionné de nature depuis sa plus tendre enfance, son appareil est vite devenu l'objet incontournable de chacune de ses balades. Pour cet autodidacte, des années de pratique vont lui permettre d'acquérir un regard différent sur la faune sauvage. 

Si son univers photographique va du paysage à l'infiniment petit, Gil Gautier s'éloigne de plus en plus de la photo naturaliste et s'attache à mettre en avant des ambiances et de la poésie dans ses images. "Le poète écrit avec les mots, j'essaye d'écrire avec la lumière" nous explique le photographe. 

Audrey Petit Labrot recycle pour la sauvegarde de la faune sauvage

Audrey est une artiste qui s'est façonnée seule dans sa pratique. Très attachée aux problématiques environnementales, elle s'engage dans une démarche très engagée. Elle n'utilise que des matériaux de récupération pour élaborer ses œuvres. Son lynx d'un réalisme confondant sera sans aucun doute l'une des attractions du festival et amènera chacun de nous à la réflexion.

Le but d'Audrey est avant tout d'attirer l'œil sur tous ces objets que nous jetons facilement et les marier entre eux avec des matières naturelles et sensibiliser sur l'environnement et le vivant. Un portrait de lynx reprenant le sigle du Centre Athénas, centre de soins aux animaux sauvages près de Lons-le-Saunier sera vendu durant le festival. La moitié du prix de vente sera reversée à l'association de sauvegarde de la faune sauvage.

Benoit Outrey met le monde en couleur

Pour ce Jurassien du massif de Chaux, la découverte de la photographie s'est faite à l'âge de 20 ans. Passionné d'entomologie et de botanique, Benoit Outrey prend beaucoup de plaisir à photographier les papillons et les libellules au milieu des fleurs. Il créé des ambiances où apparaissent des formes et des couleurs d'une très grande délicatesse. 

Pour obtenir une telle douceur dans ses clichés, le photographe privilégie les lumières douces du lever et du coucher de soleil. Immersion dans un monde que l'on voit jamais, celui de la grande proximité ou chaque pixel est comme une touche de peinture. 

Doryan Ferreux à la découverte de l'Ecosse

A bientôt 15 ans, c'est le benjamin du festival. Il suit les traces de ses parents Aurélie et Olivier chasseurs d'orages réputés qu'il accompagne régulièrement. Contrairement à ses parents, Doryan se sent plus attiré par la photographie animalière et de paysage. Pour sa première exposition, le jeune photographe nous fait découvrir l'Ecosse. 

Durant ce voyage de quinze jours en immersion au cœur de magnifiques paysages, il a pu découvrir des lumières étonnantes. C'est l'occasion aussi pour lui de nous présenter la faune de ces régions très sauvages. 

Le festival vous accueille à Labergement-Sainte-Marie entre Mouthe et Pontarlier, du 3 au 5 décembre à l'Espace des Vallières et à la Maison de la Réserve. L'entrée est libre mais le passe sanitaire reste obligatoire.

durée de la vidéo: 02 min 21
Festival Naturellement Doubs ©Naturellement Doubs

En plus des 22 photographes, vous trouverez des associations engagés dans la sauvegarde de la faune sauvage tels que le Collectif Renard Doubs et le Centre Athénas

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.