Lynx : un bébé femelle de quatre mois dénutri et déshydraté pris en charge par le Centre Athénas dans le Haut-Doubs

Publié le

Un randonneur a trouvé la petite lynx affamée et prostrée à Chapelle des Bois (Doubs) et prévenu le centre de soins qui s'est rendu sur place en présence de l'Office Français de la Biodiversité (OFB). L'état de l'animal, visiblement privé de sa mère, reste critique.

Mise à jour : dimanche 25 septembre, le centre Athenas a annoncé la mort de la petite femelle, malgré 48 heures de soins intensifs. Lire l'article

C'est un scénario déjà bien connu des soigneurs du Centre de soins pour animaux sauvages basé à l'Etoile dans le Jura. Des petits lynx, dont la mère est tuée par collision avec une voiture ou braconnage, se retrouvent seuls. Incapables de s'alimenter et se débrouiller par eux-mêmes avant l'âge de 10 mois, ils se déshydratent et meurent littéralement de faim, souvent à proximité de présence humaine. 

La petite femelle trouvée par un promeneur à Chapelle des Bois (Doubs), au pied du Risoux, ce vendredi ne pèse que 2,7 kilos contre 6 normalement pour un animal de son âge. Elle a été placée en soins intensifs. Personne ne peut dire si elle survivra. N'ayant pas retrouvé de femelle tuée par collision avec une voiture depuis au moins deux semaines dans le secteur, les soigneurs pensent ironiquement "qu'il n'est pas interdit de soupçonner le braconnage". 

"Déjà en 2015, une femelle avait disparu brutalement dans le secteur, laissant trois jeunes dont un est mort de faim, explique Gilles Moyne, directeur du centre Athénas. La période de l'ouverture de la chasse est particulièrement critique pour l'espèce, car la mère afin de nourrir ses petits grandissants, doit parcourir l'intégralité de ses 150 kilomètres carrés de territoire pour chasser. Elle s'expose alors davantage en poursuivant des proies qui elles-mêmes sont plus vulnérables.

Le lynx vu comme un concurrent par les chasseurs

Un lynx adulte chasse en moyenne un chevreuil par semaine, qu'il va manger en plusieurs jours. "Certains chasseurs tuent le lynx, (animal protégé pour lequel ils peuvent être sévèrement sanctionnés NDLR) car ils ne supportent pas l'idée de la concurrence, poursuit Gilles Moyne. Or les lynx prélèvent 3 à 4 fois moins de chevreuils que les chasseurs qui en tuent 6 000 par an dans le département du Jura et autant dans celui du Doubs. Et les quotas de prélèvement augmentent encore !"

Les lynx meurent également beaucoup renversés par des voitures qui traversent quotidiennement leur habitat, parfois à très grande vitesse. Quatre individus sont ainsi morts rien que ces dernières semaines. 

Un moratoire pour la suspension de la chasse suite à la sécheresse

Le centre Athénas est par ailleurs à l'origine d'une pétition demandant un moratoire immédiat sur la chasse, suite à la sécheresse exceptionnelle de cette année. Les petits cours d'eau et les mares forestières à sec, les épisodes de canicule et les feux de forêt ont rendu l'ensemble de la biodiversité exsangue avec des échecs de reproduction pour de nombreuses espèces. 

"Et pourtant, précise la pétition, dès le 15 août, l’ouverture anticipée de la chasse au sanglier va lancer dans la nature des chiens, des 4x4 et des hommes en arme pour traquer, tuer des animaux et déranger l’ensemble de la faune très durement éprouvée.



Nous ne pouvons pas cautionner cette attitude de déni consistant quoi qu’il arrive à considérer la Nature comme le rayon viande d’une grande surface." 

"Les quelques millimètres d'eau tombés en septembre ne compensent pas le déficit de 80 % d'eau sur la saison, se désole Gilles Moyne. Il faut cesser cette fuite en avant et cette chasse qui ne satisfait que des intérêts catégoriels. Nous ne sommes plus sur une "expression de la ruralité", de personnes seules qui tirent une perdrix ou un pigeon, mais sur une exploitation rationnalisée de la grande faune, démultipliée par la pratique du nourrissage parfois avec du maïs OGM...La population de sangliers a ainsi été multipliée par 14 en France en 30 ans. On ne peut plus se comporter ainsi. Il est urgent que les gens en prennent conscience et changent."

La pétition a récolté 82 067 signatures à ce jour.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité