"Que la fête soit belle" : tirés au sort pour affronter l'OL en Coupe de France de football, les amateurs de Pontarlier ivres de joie

Le CA Pontarlier, club du Haut-Doubs affrontera samedi 6 janvier 2024, l'incontournable Olympique Lyonnais en 32e de finale de la Coupe de France de Football. Un tirage au sort qui a ravi autant le club de National 3 que leurs supporters.

"C'est quelque chose de grand, de magique", se réjouit Bertrand Gabry, président du CA Pontarlier. Dans la soirée du lundi 11 décembre, des clameurs se sont échappées du siège du petit club de football amateur du Haut-Doubs, où les joueurs, les supporters et le staff s'étaient réunis pour découvrir leur prochain adversaire en 32e de finale de la Coupe de France. 

Le tirage au sort a tranché : le CA Pontarlier recevra l'Olympique Lyonnais à domicile, au stade Paul Robbe, samedi 6 janvier 2024. À cette annonce, "les joueurs ont sauté" avec force de cris et d'exclamation de joie, sourit Bertrand Gabry. Déjà, "il y avait beaucoup de folie" le 9 décembre, lors de leur victoire contre l'équipe alsacienne de Sarre-Union, qui les a propulsés en 32e. Alors, ce lundi, "il y avait une très belle ambiance". 

Les supporters du CA Pontarlier n'ont pas tardé à réagir à cette "affiche de rêve" sur les réseaux sociaux. "Quel bonheur ! On y croit !", s'exclame un internaute. "Le tirage de folie! Les filles avaient déjà reçu l’OL" en 2014, rappelle un autre. "Au tour des mecs, et vu la forme des Lyonnais [qui occupent la dernière place en Ligue 1, ndlr], il faut y croire. Dans tous les cas, que la fête soit belle."

Des joueurs "déterminés" pour gagner "cette grande fête"

Jouer contre "un gros", "c'est un événement rare dans la vie des clubs amateurs", souligne le président du club qui évolue à la septième place de National 3 (N3). "Quand on commence le parcours de la coupe de France, il y a bien sûr cette idée dans un petit coin de notre tête, mais il y en a peu qui y arrive". L'OL est un club incontournable du foot français, qui a remporté sept fois consécutivement le Championnat de France et cinq fois la Coupe de France.

Les Pontissaliens ont pourtant bon espoir d'enfin dépasser les 32e de finale. Ce sera la quatrième fois en dix ans que le club atteint cette étape, "et c'est tout sauf un accident", assure Bertrand Gabry. "C'est une épreuve où tout est possible", même battre un club de Ligue 1. 

Le président du club croise les doigts pour que la météo franc-comtoise soit de leur côté en janvier. "On espère des conditions extrêmes, avec du froid et de la neige, qui est notre quotidien. Avec tous ces ingrédients, on augmentera notre pourcentage de chance de gagner, qui reste faible, mais les joueurs sont déterminés". Après un autre match contre Vesoul (N3) samedi 16 décembre, "on basculera dans la préparation de cette grande fête".  

L'autre club du Doubs engagé dans ces 32e de finales de Coupe de France, ce sera Sochaux, rétrogradé en National après ses déboires financiers la saison dernière. Les Sochaliens affronteront le FC Lorient, club de Ligue 1.