Saut à ski : Le tremplin de Chaux-Neuve, le jardin d’hiver de Joséphine Pagnier

A 18 ans, elle conjugue le saut à ski au féminin. Joséphine Pagnier a décroché une médaille d’argent en janvier 2020 au Jeux Olympiques de la Jeunesse. Portrait.

Joséphine Pagnier
Joséphine Pagnier © Anthony Capra - France Télévisions

Chaux-Neuve a revêtu son manteau blanc. Le tremplin de la côte feuillée prend vie. C’est ici que Joséphine Pagnier, membre de l’équipe de France de saut à ski dames, s’est élancée pour la première fois. Son père est responsable du tremplin. Après une enfance dans la neige et sur les skis de fond, elle s’est élancée à 8 ans sur le tremplin petit gabarit pour les enfants, puis a fait ses gammes pour sauter désormais depuis le tremplin haut de 118 mètres.

Née Pontarlier, Joséphine Pagnier aime cette terre du Haut-Doubs et cette discipline des hommes volants. “L’été dernier, quand j’ai commencé à faire mes premiers pas en coupe du monde, je me suis dit que c’était vraiment ça que je voulais faire.” confie Joséphine.

© Anthony Capra - France Télévisions

5 secondes en l’air, une sensation unique

En saut à ski, quand un sauteur quitte la table d’élan et s’envole, il passe 4 à 5 secondes posé sur la couche d’air. Femme oiseau, un moment qui fait le bonheur de cette discrète jeune femme. “Là où je me sens le mieux sur terre, c’est quand je commence à être dans les airs. Franchement, j’aime trop cette sensation, c’est une sensation unique, c’est 5 secondes, mais ça dure, et ça peut tout changer” avoue Joséphine Pagnier.

Son objectif 2020 reste le baccalauréat. Et l'entraînement bien sûr pour progresser sur les tremplins. Son record est de 137,5 m. Joséphine espère décrocher sa sélection pour les jeux olympiques de Pékin en 2022.

Portrait de Joséphine Pagnier, espoir féminin du saut à ski

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport chaux-neuve