• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécheresse : 35 communes du Doubs désormais ravitaillées par camions citerne

L'approvisionnement en eau par camion citerne dans le Haut-Doubs / © France 3
L'approvisionnement en eau par camion citerne dans le Haut-Doubs / © France 3

La préfecture du Doubs en appelle au bon sens citoyen pour économiser l'eau. Sans pluie, la situation se tend dans de nombreux secteurs, plus particulièrement dans le Haut-Doubs où de nombreuses communes doivent ou vont s'approvisionner en eau par camions citerne. 

Par Aude Sillans

A ce jour, à cette heure, 35 communes, soit 13 700 habitants, sont approvisionnées partiellement ou totalement en eau par des camions citerne.
 


Voici la listes des communes 

  • Autechaux Roide
  • Les Alliés
  • Arc-sous-Cicon
  • Battenans varin
  • Cour saint maurice
  • Fleurey
  • Granges-Narboz
  • Hauterive-la-Fresse
  • Huanne-Montmartin
  • Hyémondans
  • Hameau bois la ville (Hyevre paroisse)
  • Le Luhier
  • Montancy bremoncourt
  • Neuchâtel-Urtière
  • Ouvans
  • Plaimbois-Vennes
  • Peuseux
  • La Prétière
  • Randevillers
  • Solemont
  • Tournans
  • Tournedoz (anteuil)
  • Valoreille
  • Vaucluse
  • Vauclusotte
  • Vaufrey
  • Vellerot-les-Belvoir
  • Vellevans
  • Landresse
  • Morteau
  • les Combes
  • Fuans
  • Fournet Luisans
  • Voillans - Hameau du Creux de l'Alouette



La sécheresse n'en finit plus. Le secteur du Haut-Doubs est particulièrement touché. 

 


Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, en appelle à tout un chacun pour économiser les ressources en eau par des gestes simples rappelés dans un communiqué, prendre des douches, fermer son robinet, remplir son lave-vaisselle, surveiller les fuites d'eau, réutiliser l'eau de lavage des légumes.

Si la pluie continue de bouder le Doubs, d'autres communes du département devront avoir recours à un apport d'eau extérieur. 

 
© Propluvia
© Propluvia

Alors que l'Aude est touchée par les inondations, le Doubs attend la pluie. Les données de Météo-France confirme une sécheresse historique : la station de Besançon, qui mesure précipitations et températures depuis 1885, "vient de battre un record : depuis le 13 juin, il n'est tombé que 135 millimètres d'eau", dit Bruno Vermot-Desroches, le chef de la station. "Depuis le 13 juin, on est en déficit chronique", poursuit-il.

Le précédent record en la matière datait de l'année 1949, avec 140 mm de précipitations sur la période, quand il tombe en temps normal environ 380 à 400 mm d'eau sur ces quatre mois.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus