"Il y a l'intérêt économique et aussi le côté sentimental" : du bois de chauffage vendu à bon prix pour les habitants, Besançon renoue avec l'affouage

C'est une tradition séculaire dans les petites communes forestières. Mais à Besançon aussi, l'affouage est de retour depuis quatre ans. Cette année encore, des habitants vont pouvoir acquérir du bois de chauffage auprès de la municipalité. Coût du stère : 21,5 euros. Un tirage au sort permettra aux plus chanceux de remporter l’un des 18 lots comportant 10 stères de bois.

"Il y a l'intérêt économique pour les foyers modestes mais aussi le côté sentimental, explique Fabienne Brauchli, adjointe au maire de Besançon en charge de la transition écologique, des espaces verts et de la biodiversité. Pouvoir se chauffer l'hiver avec du bois de la forêt de Chailluz où l'on va se promener en famille ou faire du sport, c'est tout de même quelque chose !"

Pour la quatrième année consécutive, la ville propose aux habitants d'acquérir du bois de chauffage à bon prix. 18 lots de bois sont proposés. Le tarif est fixé cette année à 21.52 euros le stère. Chaque lot étant composé d’environ 10 stères. Le bois abattu, débardé, découpé en tronçons de 4 mètres, est déposé en bord de route. "La ville ne fait aucun bénéfice, précise Fabienne Brauchli. Il s'agit juste de payer les frais de coupe et de façonnage."

En 2021, Les maladies et les sécheresses successives dans les forêts bisontines avaient en effet conduit la ville à abattre, pour des raisons de sécurité, de nombreux arbres dépérissants. La municipalité avait alors souhaité recourir à l’affouage "afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre à quelques foyers bisontins de satisfaire leurs besoins domestiques". Un vrai succès !

Tradition ancestrale

"Affouer" vient de l’ancien français et signifie "allumer", d'où le nom de cette pratique. Comme le rappelle l'Office national des forêts (ONF), l’affouage est un usage qui remonte au Moyen-Age. À cette époque, le seigneur des lieux accordait aux habitants de ses villages le droit de récolter du bois de chauffage dans les forêts.

Aujourd’hui, l’affouage est toujours en vigueur dans les communes forestières, et plus particulièrement dans le quart Nord-Est où les forêts communales sont nombreuses. Parmi les coupes prévues dans l'aménagement de l’ONF, la commune décide de vendre le bois ou de le délivrer à ses habitants.

"C'est vrai que c'est plus habituel dans les petites communes rurales que dans les villes, reconnaît Fabienne Brauchli. Mais il faut savoir que la forêt couvre quand même un tiers de la ville. Cela représente environ 2000 hectares au total. Il y a bien sûr le bois de Chailluz mais aussi les collines de Chaudanne, Bregille, le Rosemont Chapelle-des-Buis et le bois d'Aglans à la Vèze."

Et l'élue de rappeler au passage que la municipalité a mis en place un grand plan d'aménagement forestier à long terme (2020-2039) et même créé un Conseil de la forêt composé de citoyens et d'experts.

"La forêt a trois fonctions, détaille-t-elle. Écologique avec le renouvellement des arbres, la protection des sols, la préservation de la faune et de la flore. Sociale pour les habitants qui peuvent en profiter avec toutes les activités sportives ou de loisirs, les promenades en famille. Et enfin économique." Au-delà des ventes et de l'affouage, la ressource sera utilisée localement pour des projets de réhabilitation des écoles, gymnases et bâtiments publics.

Affouage, mode d'emploi

Concrètement, les foyers intéressés par l'affouage peuvent s’inscrire du 16 janvier au 5 février après avoir téléchargé et complété les pièces du dossier, disponibles sur le site de la Ville de Besançon. Ce dossier devra être accompagné :

  • Du règlement d’affouage signé ;
  • Des coordonnées complètes du demandeur (nom, adresse postale, téléphone et/ou mail) ;
  • D'un justificatif de domicile de moins de trois mois ; D'une attestation de responsabilité civile mentionnant spécifiquement l'activité d'affouage pour l’année 2024 ;
  • D’un justificatif de détention des équipements de protection individuelle requis (facture ou photo datée et signée) et listés dans le règlement.

Le dépôt du dossier complet devra se faire au plus tard le lundi 5 février à l’accueil de la Mairie de Besançon, par courrier (Ville de Besançon, Direction Biodiversité et Espaces Verts, 2 rue Mégevand, 25034 Besançon Cedex) ou par mail (secretariat.espaces-verts@besancon.fr).

Un tirage au sort aura lieu le jeudi 8 février et la liste des affouagistes sera approuvée lors du Conseil municipal du jeudi 29 février. La récupération du lot se fera quant à elle à partir du 8 mars, après avoir assisté à une réunion d’information obligatoire, programmée jeudi 7 mars à 18h.