Inquiétude et mobilisation des associations franc-comtoises qui soutiennent le Népal

Le tremblement de terre du Népal et ses conséquences inquiètent particulièrement les Franc-Comtois investis dans des associations de soutien au peuple Népalais. C'est le cas des Amis de Laprak et de "A hauteur d'hommes, auteurs d'humanité". 

© Site internet Trinetra adventure
La famille Guillemot de l'association Les amis du Laprak  venaient tout juste de partir au Népal pour leur association. Ils ont été détourné vers Abu Dhabi et sont rentrés hier soir à Besançon. L'association n'a pas réussi à contacté les Népalais avec qui ils travaillent d'où la grande inquiétude des bénévoles. D'après le site d'information USA Today, le villages de Laprak a été détruit à 90%. 
durée de la vidéo: 01 min 56
Association Les amis de Laprak

De nombreuses familles franc-comtoises parrainent des enfants népalais. C'est aussi l'objectif de l'association d'Anaïs Clerc. La jeune femme du Haut-Doubs a créé l'association "A hauteur d'hommes, auteurs d'humanité" . Le bâtiment de l'école de Katmandu soutenu par son association, est "toujours debout" d'après les informations que la jeune femme a obtenu via Facebook : 

"Les enfants alors présents à l'école n'ont rien ; tous ont été clairement choqués, mais personne n'a été blessé. Les voisins ont tous été redirigés vers la cours de l'école ou des tentes de fortunes ont été installées. Nul n'est autorisé à rentrer dans quelque maison d'habitation que ce soit, au risque que cette dernière ne s'effondre suite aux nombreuses secousses attendues cette nuit, mais peut être aussi encore dans les deux jours à venir ... Les avalanches ayant fait suite au tremblement de terre ont également emportés de nombreuses cordées et groupes d'alpinistes profitant alors du printemps pour réaliser des treks dans l’Himalaya ... parallèlement, ces avalanches ont fait chuter la température dans la vallée de Kathmandou, alors en ruine pour reprendre les termes employés par les journalistes et le gouvernement népalais lui même." 


Mais, c'est très difficile d'avoir des informations sur les écoliers. Tous n'étaient pas là car ce week-end c'était la veille de la rentrée scolaire. Anaïs Clerc lance sur son site un appel au don : 

"Les premières nouvelles de notre petite école du bout du monde se veulent rassurantes. Mais il nous faut maintenant faire face aux besoins sanitaires  - soins médicaux, eau et alimentation - ainsi qu’à l’accueil d’urgence et au soutien des enfants et familles aujourd’hui totalement démunies … Nous avons plus que jamais besoin de votre soutien, chaque euro compte !!!"


Un soutien qui fait du bien au moral de l'un des amis d'Anaïs Clerc. La Franc-Comtoise a pu s'entretenir avec Barhat. Voici ce qu'il lui a dit : 

"Sachez que nous n'avons jamais été aussi heureux et soulagés de savoir qu'il y a des amis à l'autre bout du monde qui sont là pour nous soutenir et nous aider" 


Le Franc-Comtois Marc Dreyer a relayé l'appel aux dons de l'association Montagne et Partage. Elle ouvre une souscription pour venir en aide aux personnes qu'elle connaît. 
Autre association, Solhimal dont le siège est à Strasbourg. L'antenne bisontine organise une fois par an une vente d'objets artisanaux, salle Battant à Besançon, pour soutenir le parrainnage d' enfants népalais. La responsable de l'association est actuellement au Népal.
Les membres de "Tapting, Himalaya", une association basée à Foncine le haut, ont pu joindre par mail leur correspondant local à Katmandu. Il est sain et sauf mais il a perdu sa maison. Il n'a pas pu leur donner des nouvelles des enfants parrainés dans des villages. 
Le Népal est un des pays les plus pauvres du monde. 

"L'ampleur du séisme a été telle que le Népal est en ruines et que le nombre de victimes ne cesse de s'alourdir", a-t-il souligné, alors que selon un bilan encore provisoire, le tremblement de terre a fait plus de 3.400 morts à travers tout le pays précise l'AFP.
Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a annoncé qu'un avion français partirait dès "ce soir" pour être "sur zone demain (mardi), avec une trentaine de personnes qui pourront aider, qui sont des spécialistes".
Cet avion pourra également "rapatrier [les] ressortissants [français] qui en ont le besoin le plus urgent", a précisé l'Elysée.
Par ailleurs, "nous avons veillé à ce que quarante tonnes d'aide humanitaire, notamment des générateurs électriques, des tentes, des médicaments, du matériel chirurgical et des suppléments nutritionnels soient envoyés d'ici mercredi soir par un vol spécial qui va emporter également du fret des ONG", a indiqué le Quai d'Orsay.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
séisme solidarité