L'Afrique du Sud remplit le carnet de commandes d'Alstom Ornans

© Lionel Vadam pour maxppp
© Lionel Vadam pour maxppp

Le site d'Ornans (Doubs) va fabriquer 320 moteurs pour des trains périurbains. La commande est destinée à la "Passenger Rail Agency of South Africa". 

Par Sophie Courageot

Le groupe français Alstom a inauguré vendredi en Afrique du Sud le lancement des travaux pour la construction d'une usine destinée à fabriquer 580 trains de banlieue pour les villes sud-africaines, le plus gros contrat de l'histoire de l'entreprise.

"Nous lançons cette nouvelle usine en Afrique du Sud qui va nous permettre de produire l'ensemble des 580 trains de notre projet", a déclaré le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, qui a donné le premier coup de pelle symbolique de la construction de l'usine à Dunnotar (est de Johannesburg).

En avril 2014, l'agence publique chargée des transports de voyageurs en Afrique du Sud, avait commandé à Alstom 600 trains de six voitures pour un méga-contrat de 2,97 milliards d'euros

L'usine devrait être opérationnelle d'ici 18 mois et produire ses premiers trains 100% sud-africains dans deux ans, selon le PDG d'Alstom. Le réseau ferroviaire sud-africain, négligé sous l'apartheid, a juste été maintenu en état de marche depuis la chute du régime ségrégationniste en 1994.

D'ici là, plusieurs sites en France vont avoir du travail

Parmi les sites français qui participent au projet figurent Reichshoffen, pour les cabines des 20 premiers trains et la validation du contrôle-commande, Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les 320 moteurs, Tarbes pour les premiers équipements de la chaine de traction, Villeurbanne pour les systèmes électroniques embarqués et une partie de l’information voyageurs et Saint-Ouen pour le design, précise un communiqué du groupe Alstom. 


Sur le même sujet

Les + Lus