Le saviez-vous ? À partir du 15 avril, votre chien doit être promené en laisse en forêt

Un arrêté ministériel du 16 mars 1955 interdit chaque année aux propriétaires de chiens de laisser leur animal divaguer en forêt en dehors des sentiers balisés du 15 avril au 30 juin. Ceci afin de protéger les animaux qui nidifient ou mettent bas en cette période. Cette interdiction concerne aussi les terres cultivées, les vignes, les vergers ou les marais toute l'année.

Il est peu connu et pourtant fort utile pour la protection de la biodiversité. Un arrêté ministériel du 16 mars 1955 modifié le 31 juillet 1989 interdit de promener des chiens non tenus en laisse en dehors des allées forestières pendant la période du 15 avril au 30 juin. Ceci pour prévenir la destruction des oiseaux et de toutes espèces de gibier et pour favoriser leur repeuplement. 

La période est en effet très favorable à la reproduction. Les douces températures des dernières semaines, même si le rafraîchissement est en cours, ont en effet permis à certains oiseaux de nidifier plus tôt. Passereaux, rapaces, pics couvent donc en ce moment et pour en moyenne 20 jours. Ils devront ensuite nourrir leurs petits avant leur envol. 

Blaireaux, renards, fouines et cervidés ont aussi mis à bas leurs petits. La visite d'un chien dans un nid ou un terrier, peut stresser les animaux, provoquer des abandons ou tout simplement les petits peuvent se faire croquer. 

En laisse en dehors des allées forestières

L'office national des forêts, précise que l'allée forestière "se comprend au sens large comme les routes, chemins ou sentiers forestiers, notamment les GR, mais aussi tous les chemins de promenade. En revanche, les cloisonnements forestiers, les pare-feu et les limites de parcelles ne sont pas considérés comme des chemins."

Les contrevenants qui ne respectent pas l'obligation de tenir leur chien en laisse en forêt au printemps s'exposent à 750 euros d'amende.

Chien en laisse toute l'année dans les vergers, marais et champs

L'arrêté ministériel précise aussi qu'il est "interdit de laisser divaguer les chiens dans les terres cultivées ou non, les prés, les vignes, les vergers, les bois, ainsi que dans les marais et sur le bord des cours d'eau, étangs et lacs." Et ceci toute l'année. Beaucoup de propriétaires l'ignorent et ont même tendance à lâcher la bride à leur animal de compagnie, une fois sortis des zones d'habitations, là où justement commence cette interdiction.

"C'est parce qu'il y a de nombreux animaux qui nichent au sol dans les prairies, les zones humides, explique Bernard Marchiset, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de Bourgogne-Franche-Comté. Les courlis, les vanneaux, les pipits farlouses ou même certains rapaces comme le busard cendré nichent au sol. Un simple dérangement peut faire perdre toute une nichée."

"Moi qui habite en Haute-Saône, je vois souvent des gens lâcher leur chien, une fois sur les bords du lac de Vaivre près de Vesoul, précise l'environnementaliste. Or c'est précisément là qu'il ne faut pas le faire. De même que dans les champs dont les plants comme le maïs sont encore bas. La chaleur ayant asséché ces derniers jours les terres, les oiseaux s'y installent et ils sont donc en danger au moindre dérangement."

Préférez donc lâcher votre toutou sur les chemins, et n'hésitez pas à lui remettre sa laisse en cas de divagation ou de doute sur sa capacité à rester à proximité.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité