Loi Blanquer : pourquoi certaines écoles seront en grève mardi 19 mars ?

Dans le Haut-Doubs, les écoles des Fourgs, Métabief, Jougne seront fermées. Parents d'élèves et enseigants s'inquiètent d'un amendement de la loi Blanquer qui pourrait rattacher à terme les écoles primaires à des collèges.

Dans le Doubs, plus d'une dizaine d'écoles seront fermées mardi 19 mars, d'autres fonctionneront à effectif réduit. En grève, les enseignants du premier degré dénoncent le projet de loi Blanquer et en particulier un amendement : l'article 6 quater. Il prévoit la création d'établissements publics d'enseignement des savoirs fondamentaux. Ce regroupement des écoles primaires avec un collège de rattachement à l'initiative des collectivités territoriales se ferait selon les syndicats au détriment de la qualité et de la proximité. 

Aux Fourgs, village de moyenne montagne, ce projet de nouvelle organisation ne passe pas. Les enseignants seront en grève et soutenus par les familles attachés à leur petite école, service indispensable de proximité.

Aller voir un directeur d'école maternelle à 10 km de chez moi alors que je n'ai pas de voiture ? Une maman s'interroge.
 


La fin des directeurs d'écoles dans les petites écoles en France ?


Les collèges et écoles seront-ils dissous et dans une seule super structure, une école du socle où des élèves de la maternelle jusqu'à la troisième cohabiteraient ? 

Beaucoup de flou et de questions entourent cet amendement. Aussi, le principal du collège dirigerait administrativement l'établissement public des savoirs fondamentaux dit "école du socle". Un directeur adjoint serait nommé pour s'occuper du premier degré. Les tâches qui incomberaient au directeur d'école seraient ainsi réparties entre cet adjoint et l'équipe administrative du collège. 
 

Un appel à la grève du SNUipp-FSU


Le 19 mars les enseignant.es du premier degré sont appelés par le SNUipp-FSU du Doubs à se rassembler devant la permanence de la députée LREM Fannette Charvier à Besançon à 10h. Ils rejoindront ensuite la manifestation à 11h devant la chambre de commerce et d'industrie.

La députée Fannette Charvier est rapporteure du projet de loi "Pour une école de la confiance" à l'Assemblée nationale. Cette loi a été adoptée en première lecture à l'assemblée nationale et elle sera discutée au sénat en mai. Selon le syndicat enseignant, elle représente un véritable "dynamitage" du fonctionnement de l'Ecole en particulier avec la prévision de création d'établissements publics locaux d'enseignement des savoirs fondamentaux, regroupement des collèges avec les écoles du même secteur au détriment de la qualité et de la proximité.

Les enseignants dénoncent aussi le projet de loi de transformation de la Fonction publique dont l'objectif est la réduction des dépenses publiques par le biais de suppressions de postes et donc de dégradation de la qualité du service public pour toutes et tous.






 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité