• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Une nouvelle centrale à bois construite dans le Doubs

A Novillars, la papeterie commence ce lundi symboliquement une nouvelle histoire. Elle a lancé la construction d’une centrale de cogénération biomasse pour réduire ses dépenses et assurer sa pérennité.

Par Jean-Christophe Galeazzi

La papeterie de Novillars pourrait bien devenir un exemple au niveau national. On mettait ce matin sur le site le premier coup de pelleteuse pour la construction d'une centrale de cogénération biomasse de dernière génération. Un trés gros invetissement qui va assurer la perennité de cette entreprise qui a bien failli disparaitre il y a trois ans.

Le producteur d'énergies renouvelables Akuo Energy a ainsi lancé la construction de sa troisième centrale à cogénération (électricité et chaleur) à bois dans le Doubs. Un investissement de 87 millions d'euros partagé entre treize acteurs dont la papeterie Gemdoubs à hauteur de 10%. 

Cette centrale d'une puissance de 20 mégawatts, doit entrer en service début 2019. Elle pourra produire 153 gigawattheures par an d'électricité, soit la consommation annuelle de plus de 105.000 personnes et 215.000 tonnes de vapeur, qui iront alimenter la papeterie voisine. La ville de Novillars pourrait même construire un réseau de chaleur pour chauffer certaines de ses infrastructures dont l'hôpital. Une opération qui sera aussi créatrice d'emplois. 

GEMDOUBS : CENTRALE BIOMASSE A NOVILLARS
Un reportage de Catherine Schulbaum et David Martin avec Fady Gemayel, président de Gemdoubs, Frédéric Joseph directeur de la Centrale de cogénération biomasse et Laurent Grenier, directeur général Papeterie Gemdoubs.

 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus