• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Oiseaux des jardins : on fait le compte

En 25 ans, la ligue de protection des oiseaux enregistre une baisse de 15 % du nombre d'oiseaux comptabilisés. Ce dimanche, les bénévoles ont organisé un recensement des espèces, pour la cinquième année consécutive. Nos équipes y ont assisté, à Valentigney dans le Doubs. 

Par Adrien Gavazzi

Tendez l'oreille : les gazouillis qui nous accompagnent chaque jour sont de moins en moins variés... Et on ne le remarque plus. Dans la région, 19 espèces d'oiseaux de jardins se font de plus en plus rares : la mésange bleue par exemple, ou encore le pinson des arbres. La pie-grièche grise est quant à elle menacée d'extinction. 

Pour alerter le public, la Ligue de protection des oiseaux a décidé d'agir. Des ateliers ont été mis en place ce dimanche : on y apprend à recenser les volatiles. Pas les grands rapaces, pas les oiseaux légendaires : ceux que l'on a sous nos yeux, sur le rebord de nos fenêtres. Le ramier, le verdier, la sitelle. Des noms qui chantent, eux aussi. 

A Valentigney, dans le Doubs, l'atelier s'est tenu dans une belle maison de maître. Objectif : regarder, noter, puis transmettre les informations récoltées au museum d'histoire naturelle de Paris. L'établissement collecte les données de 3 000 jardins dans tout le pays.

Combien y a-t-il d'oiseaux dans nos jardins ?
Avec Georges Lignier, LPO Montbéliard ; Christian et Françoise Gauthé, propriétaires des lieux. Reportage de Catherine Schulbaum et Florence Petit.

 

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la difficile conversion au bio d'éleveurs laitiers

Les + Lus