• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Attractivité : comment attirer les entreprises en Franche-Comté ?

France 3
France 3

Des jeunes entrepreneurs ou créateurs de start-up de la région sont parfois tentés de rejoindre Paris pour se lancer. Face à ce phénomène, les pouvoirs publics et certaines entreprises privées ont décidé d'agir. 

Par TMD

En novembre 2018, le magazine Challenges rescençait les villes les plus attractives pour les entreprises qui veulent s'installer, à partir de plusieurs critères. Dans le top, on retrouve Lyon, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Lille, Marseille, Nice, Grenoble, Rennes, Montpellier, Strasbourg, Avignon, Rouen, Dijon, Saint-Etienne, Toulon, Douai... La liste est encore longue, mais elle s'arrête bien avant Besançon. Faut-il en déduire que la capitale franc-comtoise n'attire pas ? Peut-être bien. Alors, pour inciter les diplômés de la région à rester dans le coin et pour séduire de nouveaux entrepreneurs, le Grand Besaçon a mis en place le "Parcours Entrepreneur".

"Toute personne qui a une idée de création d’entreprise peut passer de l’idée au projet, puis du projet à la concrétisation, avec tout un ensemble de partenaires qui peuvent les aider sur la partie juridique, sur la partie du plan d’affaire, sur la recherche de clients", précise Dominique Buccellato, directrice du développement économique du Grand Besançon. "Nous proposons aussi une offre d’implantation adaptée et diversifiée. Ca se traduit par du co-working, avec des espaces disponibles à la demande, des locaux en pépinière à des loyers réduits et des terrains."

"Quand vous créez votre entreprise, ce qui est terrible c’est de rester seul" relance Mme Buccellato. "On fait se rencontrer des jeunes entrepreneurs des fournisseurs, des collègues, des réseaux d’entreprise et associatifs pour qu’ils aient aussi un réseau professionnel qui peut les aider". Parmi les entités qui ont rejoint ce réseau, le Crédit Agricole. Cette banque a créé "Le Village", un plan qui permet aux Start-up de se lancer. 

Il existe trois "Villages" CA en Bourgogne-Franche-Comté, dont une à Besançon. L'objectif : rendre le territoire attractif, en mettant en relation ces nouvelles start-up avec "tout le réseau parisien", dixit Thomas Vigreux, responsable du Village CA de Besançon. C'est pour cela que, plusieurs fois par an, une conférence nommée "Start meet Up" est organisée dans l'amphithéatre de MSHE. Ce jeudi 17 janvier au matin, des étudiants en école de commerce, des banquiers et des « startupers » écoutent un spécialiste, diplômé d’HEC, qui prodigue des conseils sur "comment booster sa startup".
 
Banquiers, étudiants en école de commerce et startupers sont attentifs aux conseils de ce spécialiste, diplômé d'HEC. / © France 3
Banquiers, étudiants en école de commerce et startupers sont attentifs aux conseils de ce spécialiste, diplômé d'HEC. / © France 3

De quoi les motiver à développer leurs affaires sur place, plutôt que de s'envoler vers la capitale. "Une fois, j’ai vu une entreprise jurassienne installée à Paris. Je leur ai demandé pourquoi ils ne sont pas restés dans la région. Leur réponse était claire : c’est parce qu’en Franche-Comté, ils n’ont pas trouvé comment se développer au début de leur entreprise"lance M. Vigreux. 

Face à ce phénomène, une solution : "il faut faire savoir notre savoir faire, comme on ditIci, des entreprises ont besoin de compétences qu'elles n'ont pas. Par exemple, PSA, l'une des plus grosses entreprises de la région, a fait appel à nous pour développer sa digitalisation et on l'a mise en relation avec une start-up". Un cas qui, il espère, se répètera de plus en plus à l'avenir. 
 

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la difficile conversion au bio d'éleveurs laitiers

Les + Lus