• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'histoire que l'on va vous raconter est celle d'un OVNI musical. Un groupe de rock du Pays de Montbéliard né dans la fureur du mouvement punk au début des années 80. Aussi vite monté qu'il n'est redescendu.

Les No Fuck Bébé, c'est leur nom, ont soufflé sur les braises du rock entre 1982 et 1984 dans la région. Ce groupe, qui n'a jamais joué de concerts ailleurs qu'en Franche-Comté, devint célèbre à l'échelle de la France au lendemain de la diffusion d'un documentaire dans la célèbre émission "Les Enfants du Rock" sur Antenne 2. Parmi tous les groupes passés devant la caméra, ils avaient littéralement crevé l'écran.

Les médias nationaux se sont alors intéressés à ces jeunes gens issus de la classe ouvrière, qui refusaient de suivre les traces de leurs parents dans les usines Peugeot et qui maniaient la provoc encore mieux que leurs instruments de musique. 35 ans après, que reste-il des No Fuck Bébé ? La moitié des membres du groupe ne sont plus de ce monde. Un disque-vinyle a été réalisé avec les rares enregistrements studios de l'époque. Restent les paroles. Restent les souvenirs. Punk is not Dead.

Textes : Clément Jeannin
Images : Fabienne Le Moing
Son : Karl Monnin
Montage : Jean-Pascal Maujard
Mixage : Marie Baschung

UnE hIsTOirE de DIngUes

Un soir de 1982, sur Antenne 2, les téléspectateurs de l'émission "Les Enfants du Rock" se retrouvent immergés dans la scène musicale du Pays de Montbéliard. Parmi tous les groupes diffusés ce soir-là, ce sont ces jeunes de Valentigney qui crèvent l'écran. Les No Fuck Bébé ont quelques mois d'existence, deux-trois morceaux dans leur répertoire mais surtout l'énorme envie de s'amuser et de vivre à fond la vie, avec tous ses excès. La découverte d'un groupe hors-norme.
LeS bEBés dU rOCk : UnE hIsTOirE de DIngUes (1/4)
Intervenants : Francis Roy, association l'Atelier des Môles et Michel Vuillermet, réalisateur du documentaire "Belfort/Montbéliard, le Rock sort ses griffes"

 
À Valentigney, jour de tournage pour les Enfants du Rock  / © Christophe Dollet
À Valentigney, jour de tournage pour les Enfants du Rock / © Christophe Dollet

 

AMiS poUr lA VIe

Si les No Fuck Bébé ont fait parler d'eux durant deux ans, entre 1982 et 1984, c'est parce que les médias les adoraient. Ces jeunes loubards de Valentigney savaient faire les yeux doux aux caméras et mieux parler dans le micro que chanter.

Emmenés par René, le chanteur guitariste et par Jimmy, le batteur, ils pensaient plus à s'éclater qu'à avoir un projet de carrière. Gros consommateurs de drogues, leur quotidien n'avait rien de gai.
LeS bEBés dU rOCk : AMiS poUr lA VIe (2/4)
Intervenants : René Philipps, chanteur et guitariste No Fuck Bébé


 
Attablés au Milord, un haut lieu de la nuit montbéliardaise  / © DR
Attablés au Milord, un haut lieu de la nuit montbéliardaise / © DR

 

MadE IN vALeNtigNeY

Les deux leaders du groupe, René et Jimmy, étaient deux gosses de la Cité des Buis, à Valentigney, près de Montbéliard. Une cité ouvrière grise et sans grands espoirs pour la jeunesse d'échapper au chômage. Ou alors de travailler chez Peugeot.

35 ans après, René est retrourné dans son quartier. Rien n'a changé : il est autant connu là-bas qu'à l'époque des No Fuck Bébé. Et le quotidien des jeunes y est toujours aussi gris.
LeS bEBés dU rOCk : MadE IN vALeNtigNeY (3/4)
Intervenants : René Philipps, chanteur-guitariste No Fuck Bébé, Michel Vuillermet, réalisateur et KE2LE, rappeur de Valentigney

 

La cité des Buis, Valentigney, en 1982. / © DR
La cité des Buis, Valentigney, en 1982. / © DR

 

uN fUTur pOUr LeS No fuTURe

En 1984, ces jeunes gens qui étaient plus punks que les punks ont vu leurs chemins prendre des routes bien différentes. Jimmy et Gigi sont partis vivre à Pontarlier. Titus et Quinroux sont restés sur le Pays de Montbéliard.

René et Laurence ont fui Valentigney pour échapper à la police et se sont installés à Grenoble. S'en suivront plusieurs années très difficiles faites de séjours en prison et de toxicomanie. Alors qu'ils étaient séparés, Laurence périra dans un accident domestique.

Pour se guérir de 16 années de toxicomanie, René, aura confié sa vie à Dieu, et tend la main désormais aux autres. AMEN.
LeS bEBés dU rOCk : uN fUTur pOUr LeS No fuTURe (4/4)
4ème et dernier épisode de notre feuilleton de la semaine consacré à la carrière de l'éphémère groupe de rock du Pays de Montbéliard, les NO FUCK BEBE. Ces jeunes gens qui étaient plus punks que les punks ont vu leurs chemins prendre des routes bien différentes depuis la fin du groupe au bout de deux années de fureur. Pour se guérir de 16 années de toxicomanie, René, le chanteur guitariste a confié sa vie à Dieu, et tend la main désormais aux autres. AMEN.

 
Répète au Majeco / © Christophe Dollet
Répète au Majeco / © Christophe Dollet
La légende de Jimmy / © Christophe Dollet
La légende de Jimmy / © Christophe Dollet
René. Et son super t-shirt des Sex-Pistols / © Christophe Dollet
René. Et son super t-shirt des Sex-Pistols / © Christophe Dollet
Laurence. / © Christophe Dollet
Laurence. / © Christophe Dollet
Titus, Quinroux, René et Jimmy : NO FUCK BEBE / © Christophe Dollet
Titus, Quinroux, René et Jimmy : NO FUCK BEBE / © Christophe Dollet

 

Ce reportage sur l'histoire des No Fuck Bébé n'aurait jamais pu se faire sans l'aide des personnes suivantes : Michel Buzon, Axelle Philipps, Michel Vuillermet, Christophe Dollet, Denis Bretey et toute l'association de l'Atelier des Môles, les habitants de la Cité des Buis de Valentigney, Fabrice Cagnin, Johnny Rotten et le chien Fenouil. Qu'ils en soient remerciés. 


.