Drogue et proxénétisme : ce que l’on sait sur les 11 personnes écrouées à Montbéliard

Deux frères de nationalité kosovare et neuf autres personnes soupçonnées de trafic de stupéfiants et de proxénétisme à Montbéliard (Doubs) ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Une semaine d'interpellations et de déferrements

Ces interpellations font suite au travail des enquêteurs du service de police judiciaire de Besançon, appuyés par la direction territoriale de la police judiciaire et la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Dijon. Les policiers ont interpellé à partir de lundi 13 novembre treize personnes au total dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour trafic de stupéfiants, proxénétisme, enlèvement et séquestration, selon une source policière.

11 personnes écrouées, deux remises en liberté

Présentés comme les têtes de ce réseau, deux frères issus d'une famille de ressortissants kosovars se livraient au trafic de stupéfiants par l'exploitation d'un point de deal assez important" dans le quartier prioritaire de la Petite Hollande à Montbéliard.

"Ils n'ont pas reconnu les faits qui leur sont reprochés alors que les autres mis en examen embauchés comme nourrice ou comme revendeurs reconnaissent à minima leur participation au trafic de stupéfiants", a précisé une source à l’AFP.

De la drogue saisie, mais pas d'armes à feu

Sur les 13 points de perquisition, 800 grammes de résine de cannabis, 16.000 euros et 900 munitions de différents calibres ont été saisis, mais pas d'armes à feu.

"Ce démantèlement de trafic de stupéfiants est intervenu au cours de l'enquête ouverte initialement pour des soupçons de proxénétisme, enlèvement et séquestration. Visés par la commission rogatoire, ces faits font l'objet d'une poursuite d'investigations sous l'égide du juge d'instruction" de Montbéliard, selon cette même source policière. "Des victimes de ce réseau ont déjà été entendues", a-t-on ajouté. La police judiciaire de Besançon est saisie des faits.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité