Les intérimaires garderont leur trop-perçu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florent BOUTET

Les 72 travailleurs précaires pourront conserver les 1500 à 4700 euros qu'ils avaient touchés par erreur.

video title

Les intérimaires ne rembourseront rien à Randstad

Ouf de soulagement pour les intérimaires de Randstad à Montbéliard qui avaient été employés chez Siédoubs-Faurécia. Au fil de leurs contrats, 72 d'entres-eux avaient accumulé un trop-perçu. Ces sommes auraient du être rendues. Finalement Randstad a décidé de ne pas réclamer cet argent.

Ouf de soulagement pour les intérimaires de Randstad à Montbéliard qui avaient été employés chez Siédoubs-Faurécia. Au fil de leurs contrats, 72 d’entres-eux avaient accumulé un trop-perçu. Ces sommes auraient du être rendues à l’agence d’intérim. Finalement Randstad a décidé de ne pas réclamer cet argent.

Les sommes qui allaient de 1500 à 4200 euros selon les salariés resteront donc dans la poche des intéressés. Randstad explique dans un communiqué que c’est « à titre exceptionnel » que le remboursement n’a pas été demandé, car « l’impact sur le quotidien de certains intérimaires aurait pu être important ». Pendant 15 mois Randstad s'était trompé et avait transformé une prime journalière en prime horaire.

Visiblement l'agence d'intérim a changé d'avis, car plusieurs de ces travailleurs précaires avaient paraphé une reconnaissance de dette auprès de Randstad lors d’entretiens individuels. Depuis l’annonce de ce matin, ces documents sont sans valeurs. Ceux qui les avaient signés pourront conserver l’argent qu’ils ont touché.

La CGT se félicite de cette décision. La centrale syndicale demande néanmoins à l'agence d'intérim d'adresser un courrier nominatif à chacune des 72 personnes concernées pour bien leur confirmer qu'elles n'auront rien à rembourser.