Montbéliard: marche blanche en hommage à Sarah, «il en faut encore combien de femmes tuées pour que les choses changent»

Huit jours après la mort de Sarah, 27 ans, retrouvée dans un appartement de la Petite-Hollande à Montbéliard, une marche blanche a réuni plus de 350 personnes pour lui rendre un dernier hommage et dire "stop" aux violences faites aux femmes.

Le suspect de 41 ans, de nationalité algérienne, est recherché par la police. L'homme est connu de la justice pour des faits de violences.
Le suspect de 41 ans, de nationalité algérienne, est recherché par la police. L'homme est connu de la justice pour des faits de violences. © Eric Debief - France Télévisions

Le joli visage de Sarah imprimé sur des t-shirts blancs et ce message au dos « plus jamais ça, repose en paix, que justice soit faite ». La marche blanche en hommage à Sarah, 27 ans, retrouvée morte le vendredi 18 juin vers 20h30 par la police dans un appartement de la Petite-Hollande à Montbéliard, peut débuter.

Le rendez-vous avait été donné par la famille de la jeune femme ce samedi après-midi devant l’école primaire du Petit-Chênois à Montbéliard. Près de 350 personnes ont répondu présentes.

Un rassemblement poignant où se mêlent peur, mélancolie et rage

« Il en faut encore combien de femmes tuées. Il faut arrêter cette violence » s’insurge une femme habillée d’un t-shirt blanc. Une autre reprend « On est en 2021, une femme ne devrait pas mourir sous les coups d’un homme. La violence psychologique ou physique faite aux femmes est inacceptable ». Puis une tante de Sarah prend la parole à son tour. « Tous les jours à la télévision on nous parle de féminicide mais rien n’avance ».

Une main levée vers le ciel, les personnes rassemblées crient « plus jamais ça, plus jamais ça, justice pour Sarah ». Puis le cortège s’avance pour une déambulation dans ce quartier où Sarah a perdu la vie, à seulement 27 ans.

« Le message que l’on veut faire passer c’est que plus aucune femme ne se fasse frapper. Sarah c’était notre bébé à nous et elle ne méritait pas ça, c’est crapuleux et je n’accepterai jamais sa mort. Il nous a tous brisés. STOP STOP STOP STOP à tout ça » crie, en pleurs, une autre tata de Sarah.

A cette marche blanche, s’est rassemblée la famille mais aussi des habitants du quartier. « On est là pour soutenir la famille et les amis de Sarah. C’est inimaginable et épouvantable ce qui s’est passé. C’est arrivé juste à côté de ma cage d’escalier et je n’ai rien entendu » Puis une autre anonyme s’exprime. « Je ne connaissais pas Sarah mais c’est la cause qui me touche parce que nous sommes des femmes, on a des filles et personne n’est à l’abri. Quand mes filles grandiront, on ne sait pas sur qui elles vont tomber ».

Hommage à Sarah

Le principal suspect est toujours en fuite

Sarah a été retrouvée décédée le vendredi 18 juin. L’autopsie a conclu à l’intervention d’un tiers. Le principal suspect, un homme de 41 ans, qui a appelé un ami pour lui qu’il « avait tué sa femme » est connu pour des faits de violence entre 2005 et 2008, puis pour des délits routiers et des atteintes aux biens. Il a notamment fait l'objet d'une procédure judiciaire pour des violences conjugales en 2005 à Paris. Selon le quotidien L'Est Républicain, l'homme aurait déjà en 2007, blessée son amie de l'époque, la laissant pour morte dans un hôtel du Pays de Montbéliard.

En fuite, il est toujours activement recherché par les enquêteurs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers hommage société social