Un accord entre les porteurs du projet FCSM 2028 et l'association Sociochaux en cas de réponse favorable de la DNCG

Mardi 15 août 2023 marque un nouveau jour dans l'histoire du FC Sochaux-Montbéliard. Les porteurs du projet FCSM 2028 et l'association Sociochaux ont signé un accord "historique". Si la décision de la DNCG demain, jeudi 17 août, est favorable et que le club s’inscrit en championnat de National 1, l’association Sociochaux entrera alors au capital et à la gouvernance du FCSM.

Jusqu’au bout, le feuilleton du FCSM nous tient en haleine. Alors que le projet "FCSM 2028" passe devant la DNCG demain, jeudi 17 août, les porteurs du projet FCSM 2028 et l’Association Sociochaux ont signé, ce mardi 15 août 2023, un accord historique. Si le club FC Sochaux-Montbéliard s’inscrit en championnat de National 1, alors l’association Sociochaux entrera au capital et à la gouvernance du club, avec comme objectif la création d’une future Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC) aux côtés des autres parties prenantes.

L'association Sociochaux au capital et à la gouvernance du club

Mais alors concrètement, en quoi consiste cet accord ? Il prévoit que la levée de fonds des supporters, qui a débuté le 17 juillet 2023, soit versée, à hauteur de 400 000 euros, pour porter la reprise du club. "On s’est engagé, pour l’instant, à hauteur de 400 000 euros, mais la levée de fonds continue si la décision de la DNCG de demain est favorable. Pour l’instant, on est à 450 000 euros, et cet argent, il est destiné au FCSM et à rien d’autre", précise Mathieu Triclot, président de l’association Sociochaux. Association qui souhaite que chaque supporter du FC Sochaux-Montbéliard puisse devenir co-propriétaire du club. Cette campagne sera menée en collaboration active avec le FC Sochaux-Montbéliard.

Cet accord n’est pas sorti de nulle part. 

On en discutait depuis une semaine, avec les porteurs du projet FCSM 2028. Tout de suite après les premiers échanges, suffisamment de confiance s’est dégagée pour se dire "on y va ensemble

Mathieu Triclot, président de l'association Sociochaux

Mais pour l’heure, "tout est suspendu à la décision de demain", explique Mathieu Triclot, confiant, mais toute fois sur la réserve. "On a toujours cru que c’était possible. Ça fait des années qu’on réfléchit sur ce modèle-là. Si la mobilisation des supporters a été très forte, c’est parce qu’ils ont envie de ce modèle et de se réapproprier le club. Mais si ça ne marche pas, on sera à ramasser à la petite cuillère. Je ne peux pas l’imaginer", rapporte le président.

Rendez-vous demain, jeudi 17 août 2023, pour connaitre le sort du FC Sochaux-Montbéliard.