VIDEO. Rouler en 2 CV... électrique ! Comment le "rétrofit" donne un coup de jeune à la mythique voiture Citroën

Publié le Mis à jour le
Avec Gilles Hennequin, garagiste - spécialiste du rétrofit Reportage d'Emilien Diaz, Rémy Poirot et Catherine Arnaud ©Emilien Diaz / Rémy Poirot / France Télévisions

Dans le pays de Montbéliard dans le Doubs, des passionnés de la célèbre Citroën 2 CV transforment les moteurs de la célèbre voiture, du thermique à l'électrique. Le résultat donne une "Deudeuche" silencieuse, sans passer par la pompe à essence.

Cette 2 CV, vous la croiserez peut-être sur les routes de Franche-Comté.  Des passionnés de la commune d'Etupes (Doubs) procèdent à une modification de ces voitures, pour qu'elles puissent rouler exclusivement à l'électricité. Ce garage est le seul installateur habilité par l'Etat à transformer la Deudeuche, dans la région.

Le silence des 2CV

À première vue, on se dit que ces 2CV n'ont rien d'extraordinaire. Pourtant, elles ressortent de ce garage du pays de Montbéliard, sans faire de bruit ! "On n'entend pas de moteur, on n'entend rien à part le bruit de rotation des roues. On est comme dans une 2CV : les suspensions sont identiques. Seul le moteur change", explique Gilles Hennequin, garagiste.

Toutes ces célèbres voitures thermiques qui passent ici peuvent être converties en voitures 100% électrique. Ces Citroën connaissent une nouvelle vie, tout en étant plus respectueuses de l'environnement. C'est ce qu'on appelle un "retrofit", une conversion de moteur qui peut bénéficier d'aides sous certaines conditions.

Un changement de moteur de la 2 CV diversement accueilli

Une 2 CV dont le moteur ne ronronne plus ! La célèbre et populaire "deux pattes" ou "Deuche" fut produite par Citroën entre l et. Avec un peu plus de 5,1 millions d'exemplaires, elle fait partie des dix voitures françaises les plus vendues de l'histoire

Ce changement de motorisation, il faut l'avouer suscite différentes réactions : "Pour les puristes, c'est un sacrilège. Pour les autres, ça leur permet de pouvoir circuler dans les ZFE en toute impunité et sans polluer", ajoute le passionné. Il n'a pas tort : dans ces zones à faible émission (ZFE), seuls les véhicules électriques ainsi que ceux dotés des pastilles 1, 2 et 3 peuvent circuler. Cela, quelle que soit l'année de mise en circulation de la voiture.

Encore faut-il être prêt à procéder à la transformation ! Il faut déjà un peu de patience. "Pour modifier la voiture, il faut cinq jours. En quarante heures de boulot, je démonte et je remonte l'auto", explique Gilles Hennequin. Il faut aussi être prêt à débourser "13.900 euros", main d'oeuvre et pièces comprises. Une somme que certains sont prêts à payer, pour ne pas laisser leur voiture au garage. 

Une cure de jouvence bienvenue, mais attention tout de même : recharger le moteur de ces Deudeuches d'un nouveau genre prend six heures, et son autonomie se limite à 100 kilomètres. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité