Biathlon. La Franc-Comtoise Lou Jeanmonnot perd son dossard de leader, Quentin Fillon Maillet se rassure

Petite déception pour Lou Jeanmonnot. Leader du classement général de la Coupe du monde de biathlon féminine, la Doubiste perd son dossard jaune, la faute à une 13e place lors de la poursuite d'Hochfilzen (Autriche). Chez les hommes, le Jurassien Quentin Fillon Maillet se rassure avec une honnête 9e place.

Lou Jeanmonnot aura profité de son dossard jaune le temps d'une course. Devenue leader de la Coupe du monde de biathlon féminine vendredi 8 décembre après le sprint d'Hochfilzen (Autriche), la Pontissalienne n'a pas réussi à garder la tête du classement à l'issue de la poursuite autrichienne, ce 9 décembre.

Héroïque et impressionnante la semaine dernière (deux victoires lors du sprint et de la poursuite à Östersund, en Suède, les 1ᵉʳ et 3 décembre derniers, avec un 100 % au tir), la Franc-comtoise de 25 ans s'est classée 13e de la poursuite, à 2'19 d'Elvira Oeberg (Suède), vainqueur du jour. Une performance honorable, malheureusement marquée par deux fautes au tir (18 sur 20) alors que la Doubiste s'était élancée à la 15e position sur la ligne de départ.

► À LIRE AUSSI : Incroyable doublé de Lou Jeanmonnot en coupe du Monde de biathlon à Östersund

Jeanmonnot reste néanmoins deuxième du général, à 20 points de la nouvelle leader, la Norvégienne Ingrid Trandevold, troisième ce samedi à Hochfilzen derrière la Suisse Haecki-Gross, deuxième, et la Suédoise Oeberg. Chez les Françaises, à noter la belle cinquième place de Julia Simon (1'01 ; 19 sur 20 au tir).

Deuxième chance dimanche 10 décembre lors des relais

Du côté des garçons, le Jurassien Quentin Fillon Maillet s'est rassuré lors de la poursuite masculine, toujours à Hochfilzen. Auteur d'un début de saison compliqué, "QFM" a fini à une belle 9ᵉ place (1'20 ; 18 sur 20 au tir), après être parti en 18ᵉ position.

Fillon Maillet et Jeanmonnot auront une nouvelle chance de briller sur les pistes autrichiennes dimanche 10 décembre. Les deux athlètes franc-comtois font ainsi tous deux partie des deux relais tricolores, masculins et féminins.