Biathlon : la Norvégienne Roeiseland triomphe, Célia Aymonier, meilleure Bleue, finit 15e

Célia Aymonier le 17 janvier 2020 aux Mondiaux de Ruhpolding / © Matthias Balk/MaxPPP
Célia Aymonier le 17 janvier 2020 aux Mondiaux de Ruhpolding / © Matthias Balk/MaxPPP

Déception pour l'équipe de France qui ne parvient pas, ce vendredi 14 février, à décrocher sa première médaille aux championnats du monde d'Antholz 2020. La Pontalissienne (Doubs) Célia Aymonier termine 15e.

Par Axelle Bouschon

Deux courses, deux victoires : l'équipe de Norvège entame ces championnats du monde d'Antholz de la meilleure des manières. Au lendemain de leur victoire triomphante au relais mixte, Marte Olsbu Roeiseland décroche une seconde médaille d'or pour son pays au sprint féminin, ce vendredi 14 février. La Norvégienne réalise une course presque parfaite, avec une seule faute au tir debout et une très belle performance en ski, malgré des bourrasques de vents parfois violente (21'13''1).

Médaille d'argent pour l'Américaine Susan Dunklee (+6''8 et 10/10 aux tirs), quand la Tchèque Lucia Charvatova repart avec le bronze (+21''3, 9/10 aux tirs). Un podium inatendu, alors que la plupart des favorites sont passées au travers de la course.
 

L'italienne et habituée des podiums Dorothea Wierer manque de peu la cérémonie des fleurs en remportant la 7e place, mais repart cependant avec le maillot jaune jusque-là détenu par Tiril Eckhoff : la Norvégienne s'effondre avec six fautes, finit 59e.
 

Déception pour l'équipe de France


Les Françaises, quatre au départ du sprint, n'auront de leur côté pas réussi à s'imposer : la Pontalissienne (Doubs) Célia Aymonier réalise la meilleure performance tricolore et se classe 15e (+50''2, 8/10 aux tirs). Anaïs Bescond termine 20e (+1'00''4, 8/10 aux tirs) , Justine Braisaz, 32e (1'22''1, 6/10 aux tirs), et Julia Simon, 41e (1'41, 6/10 aux tirs).

Toutes décrochent cependant leur qualification pour la poursuite, dimanche 16 février.
 

Sur le même sujet

Les + Lus