Pontarlier : Pierre Blondeau est mort, une figure du cinéma rejoint les étoiles

Publié le Mis à jour le

L’homme atteint de cécité était une figure du monde du cinéma dans le Haut-Doubs. Il est décédé à l’âge de 94 ans.

Pierre Blondeau s’est éteint le 18 octobre. Ses obsèques seront célébrées mercredi 21 octobre, dans l’intimité de la famille.

Pierre Blondeau avait perdu la vue en raison d’une maladie, mais sa passion du cinéma ne l’a jamais quitté. L’homme est à l’origine de la création du ciné club Jacques Becker à Pontarlier, un club né dans les années 60 et qui n’a jamais cessé de promovoir le 7e art, ses réalisateurs, ses acteurs, sur les terres du Haut-Doubs. Dans la cuisine et la maison du couple Blondeau, les plus grands ont défilé pour parler du cinéma et de la vie tout simplement. 
 
Pierre Blondeau, ancien professeur de lettres, était un homme engagé. Il fut membre du Parti Communiste de 1947 à 1973. Pour le PCF, il fut conseiller municipal à Pontarlier de 1953 à 1971, et adjoint au maire de 1959 à 1965.

A travers les programmations, l’homme avait fait venir de nombreux réalisateurs et acteurs à Pontarlier. Parmi eux, Bertrand Tavernier, Theo Angelopoulos, Elia Kazan, Jacques Perrin, Claude Sautet, Ettore Scola, et même Marcelo Mastroiani. A Pontarlier, Pierre Blondeau avait réussi à transmettre l’amour du cinéma, dénué de tout artifice. 
 
Nécrologie de Pierre Blondeau - récit Michel Buzon


Pierre Blondeau et son épouse Simone décédée en 2015 ont fait l’objet de deux films, deux courts-métrages : "Par les yeux de Simone"  de Marc Grün en 2004. Le film montre comment les yeux de sa femme voient pour lui. Les yeux rivés sur l’écran, elle évoque pour lui, à voix basse, le film qu’il ne peut voir mais entend.

Un autre film de Jean Louis Porchet, réalisateur suisse avait réalisé en 2009. Les yeux de Simone était consacré également au couple Blondeau. “Avoir Mastroiani dans sa cuisine, c’est quelque chose” confiait Simone Blondeau.