Réforme des retraites : plus de 33.000 manifestants dans la rue, record de participation en Franche-Comté

Publié le Mis à jour le

Mobilisation record avec plus de 33 000 manifestants dans les rues des principales villes de Franche-Comté contre la réforme des retraites. L’appel national à la grève lancé par une intersyndicale unie a été également suivi. Retour en images sur ces manifestations.

C’est à Besançon que les manifestants étaient les plus nombreux. 12 000 personnes, selon l’intersyndicale, ou 8 000 selon les forces de l’ordre, se sont retrouvés Place de la Révolution en début d’après-midi pour une marche qui s’est achevée non loin de la préfecture.

En milieu de cortège à l'angle du pont Battant, un homme qui comptait les manifestants est tombé dans le Doubs. La police et les pompiers ont pu le sortir de l'eau très froide, le manifestant était en hypothermie.

A Montbéliard, on peut estimer à 6 000 le nombre de personnes dans les rues de la cité des Princes. A Pontarlier, 600 personnes se sont retrouvées sur la place d’Arçon.

A Vesoul, les manifestants se sont retrouvés en fin de matinée et ont commencé leur marche sur la RN 19. Une partie d’entre eux a bloqué le rond-point de la Vaugine. Environ 4 000 personnes ont défilé, des salariés de l’industrie, de membres de la Confédération paysanne mais aussi des retraités.

Dans le Jura, entre 7 et 10 000 opposants à la réforme des retraites se sont retrouvés à Lons-le-Saunier, Dole et Saint-Claude.

Dans le Territoire-de-Belfort, 4 000 manifestants ont défilé dans la matinée.

Vers une nouvelle journée de mobilisation

Au lendemain d'une première journée d'action réussie, les syndicats se projettent vers une nouvelle mobilisation contre la réforme des retraites, le mardi 31 janvier, avec l'espoir que les manifestations et les grèves feront reculer l'exécutif. "Cette réforme est inacceptable et va à l'encontre des intérêts de la population", ont redit les huit centrales syndicales jeudi soir devant la presse.



Pour elles, "le message est très clair : le gouvernement doit renoncer" au report de l'âge légal de départ à la retraite" de 62 à 64 ans et à "l'accélération" de l'allongement à 43 ans de la durée de cotisation.

Avant cette nouvelle journée, les syndicats appellent à "multiplier les actions", notamment autour du 23 janvier, jour de la présentation de la loi en Conseil des ministres.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité