Coupe de France : A Sochaux, le stade Bonal devrait accueillir les quarts de finale

© Vincent Voegtlin - maxPPP
© Vincent Voegtlin - maxPPP

Le stade Serzian n'étant pas aux normes pour accueillir la suite de la compétition, les joueurs de Belfort qui ont fait tomber Montpellier aux tirs aux buts joueront probablement le prochain tour dans l'enceinte du stade du FC Sochaux. 

Par Sophie Courageot

Probablement, car le tirage au sort peut encore emmener les Belfortains sur la pelouse d'Epinal dans les Vosges. Pour cela, il faudrait qu'au tirage au sort prévu ce jeudi 30 janvier à 20h45, la boule contenant le nom d'Epinal soit tirée en premier, puis celle de l'ASM Belfort. Une affiche entre deux clubs de National 2, voilà qui ne fait pas forcément rêver les supporters belfortains.

Les supporters préféreraient un match face à un club de plus grande envergure et de ligue 1. Restent en lice, PSG, l'Olympique de Marseille, l'AS Saint-Etienne, le Stade Rennais, le Dijon DFCO, et à déterminer le vainqueur du match à venir entre l'OGC Nice et l'Olympique Lyonnais. 

Les quarts de finales de Coupe de France se dérouleront les mardi 11 ou mercredi 12 février 2020. Avec une forte probabilité, pour qu'un des matchs se déroule au stade Bonal, le stade historique du FC Sochaux depuis 1931.

Au lendemain de la victoire des Belfortains aux tirs au but, le téléphone de Charles Demouge président de l'agglomération du Pays de Montbéliard a sonné. PMA, propriétaire du stade Auguste Bonal, a donné son feu vert pour louer l'enceinte au petit club belfortain. Une convention sera signée, et la location se fera visiblement à petit prix. Le club du FC Sochaux apportera son savoir-faire technique. 

La capacité du stade Bonal est de 20.000 places. Le record d'affluence à Bonal remonte au printemps 2010, avec 19 992 spectateurs lors de la venue de l'Olympique de Marseille en Ligue 1. 


Pourquoi le match n'aura pas lieu au stade de Belfort, Roger Serzian ?

Ce stade de Belfort a pu accueillir 4.500 personnes lors des 8e de finales. Mais il ne répond pas au cahier des charges de la Fédération Française de Football. Les exigences techniques montent en gamme à partir des quarts de finale, sur les capacités des stades, l'éclairage pour les retransmissions TV ou la présence d'une « Goal-line Technology » qui permet de vérifier si le ballon est entré ou non dans le but. 

Sur le même sujet

Les + Lus