A l'usine PSA de Sochaux, 250 intérimaires vont être recrutés, la production retrouve son niveau d'avant Covid-19

L'usine PSA de Sochaux (Doubs) va recruter 250 intérimaires pour reconstituer son équipe de travail de week-end en novembre et ramener ainsi sa production à son niveau d'avant l'épidémie de coronavirus, annonce ce mardi 29 septembre la direction.

Image d'illustration d'une chaîne de production de l'usine de Sochaux. Le 27/11/2018.
Image d'illustration d'une chaîne de production de l'usine de Sochaux. Le 27/11/2018. © Lionel Vadam - Maxppp
"Une équipe VSD (vendredi-samedi-dimanche) sera recréée début novembre", a annoncé la direction du site dans un communiqué mardi, à l'issue de la réunion mensuelle du CSE (comité social et économique).

Cette décision, qui vise à "accompagner" le lancement du nouveau SUV Peugeot 3008 fabriqué à Sochaux, permettra au site de "produire à nouveau 2.200 véhicules par jour", sa cadence d'avant le confinement, a précisé le même texte.


250 intérimaires recrutés pour produire les Suv Peugeot 3008


Elle entraîne le recrutement de 250 intérimaires, qui formeront une partie de la nouvelle équipe, a ajouté la direction. Cette équipe sera composée également de 450 salariés permanents qui travaillent actuellement en journée, a-t-elle complété.
PSA Sochaux retrouvera ainsi un effectif proche de 2.000 travailleurs temporaires complétant les 7.300 salariés en contrats à durée indéterminée (CDI).

Outre la 3008, l'usine berceau du groupe produit les Peugeot 308 et 5008 et le Grandland X d'Opel, la filiale allemande de PSA.
Elle a fait remonter progressivement son niveau de production à partir de la mi-août, par la reconstitution des équipes de travail en journée la semaine et de l'équipe de nuit, si bien que début septembre, elle tournait déjà à près de 90% de sa cadence de début 2020.

Le syndicat CFE-CGC du site, première organisation syndicale sur place, s'est "félicité de la décision de relancer le VSD", la qualifiant de "bonne nouvelle pour l'emploi" dans la région de Sochaux où se concentrent de nombreux fournisseurs de PSA.
Le retour du VSD est "positif, mais" il doit entraîner un accord sur la rémunération de ce travail du week-end ainsi qu'un "arrêt de l'accumulation des heures supplémentaires", explique Jérôme Boussard, secrétaire général de la section CGT, deuxième syndicat à Sochaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psa économie entreprises automobile