VIDEO. Quand la jument Dounka redonne la parole aux personnes âgées

Dans le Doubs, Dounka s’est invitée dans l'Ehpad de Flangebouche. Elle a même pris l'ascenseur pour monter voir les résidents au deuxième étage.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un grand jour. Et une visite inattendue. Voici Dounka en train de franchir élégamment la porte de cet établissement pour personnes âgées dépendantes, après avoir vérifié tout de même que le cheval accepterait de monter dans l'ascenceur ! L’Ehpad a fait venir une zoothérapeute et son cheval. La magie opère. Au second étage, la visite fait briller les yeux des résidents. On l’admire, on la caresse.

“C’est étonnant de la voir au second étage, elle a pris l'ascenseur comme tout le monde !“ s’étonne un résident.

Entre Odette et l’équidé, c’est le coup de foudre. “J’aimais mes chevaux, plus que les vaches !” se souvient la dame dans cet établissement rural.

Dounka malgré sa taille imposante est pleine de tact, d’humanité

Et sa venue provoque des situations inédites. “On a constaté qu’on avait des résidents qui ne parlaient plus, qui étaient mutiques et ils retrouvent de nouveau la parole au contact de l’animal. C’est formidable, on vit un moment formidable” confie Nathalie Billerrey, cadre EHPAD St-Joseph.

Dounka, 10 ans est un pur sang de race espagnole. Elle aime les gens, comme l’explique Emmanuelle Pfrimmer, Zoothérapeute à Fuans dans le Doubs. “Elle aime aller les voir, elle est extrêmement douce avec les enfants, les personnes en situation de handicap” ajoute la zoothérapeute convaincue du caractère thérapeutique qu’apporte la relation avec un tel animal.

Dounka est repartie tranquillement, elle ira amener un peu de douceur à d’autres personnes en souffrance. Le souvenir de cette visite est encore dans les esprits au sein des seniors de cet Ehpad. “C’est un sujet de joie et de bonheur qui durer des jours, voire des semaines” estime Christian Rondot, médecin coordinateur. L’objectif est de faire revenir régulièrement Dounka au sein de l’établissement.