Villers-le-Lac : les précipitations de ces derniers jours rendent le saut du Doubs remarquable

Alors qu’en cette période de l’année le saut du Doubs devrait être à sec, cette saison le site fait honneur à son surnom de petit Niagara. La pluie tombée en abondance a fait augmenter le niveau de la rivière et les touristes d'un jour sont nombreux à venir le visiter.
Le Doubs a son plus haut niveau comme en hiver mais sous un soleil d'été.
Le Doubs a son plus haut niveau comme en hiver mais sous un soleil d'été. © Jean-Stéphane Maurice - France Télévisions

S’il y a bien un endroit où la pluie de ces derniers jours a été bénéfique, c’est bien au saut du Doubs. Les précipitations de ces derniers jours rendent le site remarquable.

« La pluie a rempli le niveau de la rivière donc le débit du saut du Doubs est haut et toute la traversée des méandres du Doubs, du lac et des gorges du Doubs offrent de magnifiques paysages en cette période » explique Françoise Droz-Bartholet, directrice des "Bateaux du Saut du Doubs", compagnie de transport touristique au saut du Doubs.

Les touristes reviennent sur le site

Les visiteurs sont nombreux à se déplacer pour voir le saut du Doubs « avec de l’eau » car on se souvient que l'an passé et en 2019, il était complètement à sec. Un couple et leurs deux enfants sont venus exprès de Champagnole (Jura). Une heure trente de route pour une sortie du dimanche qui en vaut la peine.

Nous sommes venus il y a deux ans mais il n’y avait pas d’eau alors nous sommes revenus parce que nous voulions voir le saut du Doubs avec de l’eau

Touristes

Cet autre touriste ne s’est pas déplacé par hasard, non plus. Lui aussi se doutait bien que la météo de ces derniers jours était une aubaine pour visiter le site. « Je suis venu parce que le Doubs est en crue donc j’étais sûr que j’allais trouver beaucoup d’eau. Avant de partir j’ai capturé une photo sur Internet pour faire un montage photo et comparer par rapport à aujourd’hui ».

Le saut du Doubs

Les restaurateurs surpris par le nombre de visiteurs

La présence des nombreux visiteurs relance mathématiquement l’économie des restaurants présents sur le site. « Les gens reviennent et ça fait du bien » observe Mathilde Droz-Barthelet, restauratrice au saut du Doubs, étonnée « dans le bons sens » de cette affluence record autour de « ce premier site naturel de Franche-Comté ».

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
idées de sorties sorties et loisirs patrimoine culture