Violence domestique : les policiers suisses interviennent quatre fois par jour dans le canton de Vaud

Le Canton de Vaud a publié jeudi 13 juin 2024 ses chiffres pour la violence domestique. De l'autre côté de la frontière, la police intervient quatre fois par jour en moyenne à domicile. Les victimes sont majoritairement des femmes et les auteurs des hommes.

Les chiffres font froid dans le dos. De l'autre côté de la frontière, la violence domestique, en particulier les violences conjugales, ont encore augmenté l'an passé. Dans le Canton de Vaud, la police intervient ainsi en moyenne quatre fois par jour à domicile. Les victimes sont majoritairement des femmes et les auteurs des hommes, comme le montre le quatrième rapport de l’Observatoire de la violence domestique, qui porte sur les chiffres 2023 et qui a été rendu public ce jeudi 13 juin 2024.

Presque dans un cas sur trois, la personne auteure des violences est expulsée pour protéger la victime et ses enfants. "L’expulsion permet à la victime et à ses enfants de bénéficier d’un cadre serein et d’accéder à des conseils et du soutien, expliquent les autorités dans un communiqué. La personne auteure, quant à elle, est accompagnée par le Centre prévention de l’Ale (CPAle) pour amorcer une réflexion sur le recours à la violence". Plus de 250 d'entre elles ont été convoquées à cet entretien obligatoire l’année passée.

25 homicides en Suisse en 2023

De leur côté, les services d’aide aux victimes sont toujours plus sollicités. Le Centre d’aide aux victimes d’infractions (LAVI), en particulier, recense plus de 1000 consultations par an. "La violence domestique reste un phénomène très grave contre lequel il s’agit de s’engager au quotidien", a indiqué la Conseillère d’État Isabelle Moret.

En Suisse, en 2023, 25 homicides ont été enregistrés dans la sphère domestique. Dans le canton de Vaud, sept personnes ont perdu la vie des suites de la violence commise entre partenaires, ex-partenaires ou membres de la famille.

Isabelle Moret, conseillère d'Etat, Canton de Vaud.

À Yverdon, en mars 2023, un homme de 45 ans avait tué sa femme de 40 ans et ses trois fillettes âgées de trois fillettes de 5, 9 et 13 ans, avant de s'ôter la vie. Un drame familial qui avait considérablement choqué nos voisins helvètes.

Les autorités vaudoises ont renforcé ces dernières années le soutien aux femmes victimes de violence domestiques, en particulier pour les femmes migrantes et leurs enfants, en matière d’hébergement, de conseil et de la prise en charge. Une campagne pour les informer sur leurs droits et pour les encourager à se mettre sous protection a été lancée cette année, comme le rapporte la RTS. "Une attention particulière est portée à la sensibilisation des jeunes à la violence dans le couple", soulignent enfin les autorités cantonales.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité