Eclans-Nenon et l'accueil des migrants

Eclans-Nenon, 350 habitants environ dans la région de Dole,  se déchire autour de l’accueil des migrants… Le maire souhaitait ouvrir la salle des fêtes pour abriter, la nuit, deux ou trois familles à la fin de la trêve hivernale fin mars. Il vient de démissionner . 

Par Isabelle Brunnarius

Il y a un mois, des associations caritatives de Dole demandent aux villages des alentours d'accueillir des familles de migrants. Un projet qui a créé la polémique à Eclans-Nenon. L'accueil de deux à trois familles la nuit dans la salle communale à diviser le village en deux.  Le conseil municipal a voté contre cet accueil et le maire, Hervé Prat, a démissionné en début de semaine.


Eclans-Nenon
Eclans-Nenon n'a plus de maire, Hervé Prat, élu en 2014 a démissionné lundi soir. Le conseil municipal a rejeté une proposition pour accueillir dans des situations d'urgence et pour quelques nuits seulement deux à trois familles de mirgrants. A Eclans-Nenon comme ailleurs se prononcer sur les migrants provoque de forts clivages. Thierry Chauffour, Hugues Perret

 

Sur le même sujet

Les scolytes se développent avec la sécheresse

Les + Lus