• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

A la veille de la remise du Prix Audace 2018 qui récompense ce mercredi 27 juin les projets innovants des auto-entrepreneurs, nous avons rencontré l'un des quatre finalistes de la région Bourgogne-Franche-Comté. Eddy Gillon a fondé son auto-entreprise en lutherie de guitare et de basse à Michery, un petit village situé dans le nord de l'Yonne. Depuis 2 ans et demi, il fabrique des instruments rares et uniques, respectueux de l'environnement.  

Eddy pose le gabarit avec un calque du corps de guitare sur le bois pour dessiner les futurs contours de l'instrument. / © Yoann Etienne
Eddy pose le gabarit avec un calque du corps de guitare sur le bois pour dessiner les futurs contours de l'instrument. / © Yoann Etienne


 

Lé métier de luthier, un rêve de gosse

C'est dans son atelier situé à côté du domicile familial qu'Eddy nous accueille. Un atelier de travail assez petit où le jeune luthier passe près de 60 heures par semaine.

Il y a deux ans et demi, après dix années passées dans l'atelier de Patrice Vigier, il a décidé de se lancer et a créé son auto-entreprise de lutherie en guitare et basse.

A 37 ans, il est maintenant son propre patron et met son savoir-faire au service de sa passion. 
 
Devenir luthier, un rêve de gosse
Le talon en V, la marque de fabrique des guitares d'Eddy. / © Yoann Etienne
Le talon en V, la marque de fabrique des guitares d'Eddy. / © Yoann Etienne

Des guitares pleines d'innovations

Sur ses guitares, Eddy Gillon a pris le soin de marquer ses instruments de sa propre signature. Le talon en V de ses instruments et l'utilisation de l'ivoire végétal à la place de la nacre sont ses marques de fabrique.
 
Des guitares pleines d'innovations

Le luthier a choisi de fabriquer des instruments haut de gamme. Qui dit qualité, dit bon nombre d'heures de travail pour chaque instrument. Pour le modèle de basse, il passe près de 150 heures dans son atelier. 

La fabrication d'une guitare peut demander jusqu'à 200 heures de travail. Le temps de travail dépend du type de vernis, des incrustations.

Pour le moment, Eddy a du mal à se dégager un salaire avec la fabrication des instruments qui occupe 20% de son temps. Les 80% du temps restant, il le consacre aux réparations ou à la customisation des instruments.
© Yoann Etienne
© Yoann Etienne

Des guitares et des basses fabriquées avec du bois local

A l'avenir, Eddy Gillon a l'objectif de fabriquer des instruments avec du bois local, des instruments plus respectueux de l'environnement. 

On a des bois qui sont magnifiques et qui sonnent en France. Donc, je ne vois pas pourquoi on se priverait de travailler en local

 
Des instruments fabriqués en bois local
L'une des créations d'Eddy Gillon fabriquée en Noyer.  / © Yoann Etienne
L'une des créations d'Eddy Gillon fabriquée en Noyer. / © Yoann Etienne

Le prix Audace, un coup de pouce qui serait le bienvenu

Organisée par la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires depuis 2015, le prix Audace récompense chaque année les projets innovants des auto-entrepreneurs partout en France. Cette année, il sera remis dans treize villes de France, dont Dijon ce mercredi 27 juin 2018. A la clé, une dotation de 4 000 euros remise au vainqueur. 

Eddy Gillon fait partie des quatre finalistes de la région Bourgogne-Franche-Comté / Grand Est. S'il venait à remporter le prix cette année, cela lui permettrait d'accélérer le développement de son auto-entreprise.