Elections départementales : les personnalités battues...et les autres

Christophe Grudler (MODEM) l'emporte sur Damien Meslot (UMP). C'était l'un des duels entre personnalités politiques en Franche-Comté. / © MaxPPP
Christophe Grudler (MODEM) l'emporte sur Damien Meslot (UMP). C'était l'un des duels entre personnalités politiques en Franche-Comté. / © MaxPPP

Ancien président de conseil général, député, candidat aux municipales : dans tous les départements de Franche-Comté, la soirée des élections départementales a été rude pour certaines figures politiques de la région.

Par Sophie Guillin

Haute-Saône : Yves Krattinger sauve l'honneur


C'est le seul président de conseil général réélu...et le seul département de Franche-Comté qui reste au Parti Socialiste. Yves Krattinger  l'emporte dans son fief de Rioz avec plus de 50% des voix à l'issue d'une triangulaire.
La socialiste Claudy Chauvelot-Duban l'emporte à Gray.

Jura : Christophe Perny abandonne la politique


Le président du département du Jura l'a annoncé dans La Voix du Jura puis sur notre antenne : il quitte la politique. La défaite de Christophe Perny est très lourde dans son propre canton : à Lons-le-Saunier 2, l'UMP l'emporte avec plus de 60% des voix. 
Dans l'autre canton de la préfecture du Jura, Marc-Henri Duvernet, défait face à Jacques Pélissard lors des dernières municipales, perd lui aussi son siège.
Marie-Christine Dalloz (UMP), députée, l'emporte aisément face au Front National à Moirans-en-Montagne.  Hélène Pélissard l'emporte également dans le canton de Saint-Amour.
Jean-Louis Millet, le maire Divers-Droite de Saint-Claude est élu dans sa ville.

Territoire de Belfort : Yves Ackermann battu dans son canton


Le Territoire proposait un duel MODEM/ UMP entre deux figures du département : le conseiller général sortant, Christophe Grudler (MODEM)  a connu un sort inverse à celui des élections municipales. Il l'emporte sur le député-maire de Belfort, Damien Meslot.(UMP) avec 53.50 % des voix.
Le ticket inédit entre Chevènementiste (Bastien Faudot) et Socialiste (Samia Jabert) l'a aisément emporté sur le Front National, toujours à Belfort.
Dans le canton de Valdoie, le député UDI  Michel Zumkeller l'emporte sur l'ancien président du Conseil général, le socialiste Yves Ackermann, symbole de la défaite de la gauche dans ce département.


Doubs : la revanche de la droite


Claude Jeannerot a perdu le département, mais il l'emporte dans son canton de Besançon 6, face au Front National . Pour la gauche, la soirée a été rude : Yves-Michel Dahoui, figure du PS bisontin est battu. Dans les cantons de la ville préfecture, c'est la revanche de la droite UMP ou Modem  puisque Françoise Branget, Philippe Gonon, Odile Faivre Petit-jean, ou Ludovic Fagaut, tous présents lors des dernières élections municipales ou législatives sont élus. 
Christine Bouquin, qui a mené la campagne pour la droite départementale triomphe dans son canton avec plus de 66%des voix. Sera t'elle la candidate à la présidence du département ? La réponse interviendra dans la semaine. les présidents des conseils départementaux seront élus jeudi.
Frédéric Barbier, tout récent député PS, l'emporte dans le canton de Valentigney face au Front National.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus