Dimanche en politique Franche-Comté

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique Franche-Comté

Mariage Alstom-Siemens : pour le meilleur ou pour le pire ?

© ETIENNE LAURENT - Maxppp
© ETIENNE LAURENT - Maxppp

Il y a un an, l'usine Alstom de Belfort était condamnée, puis sauvée. Aujourd'hui, Alstome et son concurrent allemand Siemens se marient. Pour devenir le numéro 2 mondial du ferroviaire, selon l'Etat et la direction. Mais les emplois sont menacés selon les syndicats. 

Par Catherine Eme-Ziri

Revoir l'émission

L'affaire fait grand bruit : Alstom, l'un des fleurons industriels français, le père du TGV, se marie donc avec son concurrent allemand, Siemens. Un mariage déséquilibré selon les uns, pour devenir le numéro 2 mondial du secteur selon la direction et l'Etat. L'Etat a sauvé le site de Belfort l'année dernière mais se retire du capital.
Les syndicats, eux, sont inquiets pour les emplois : selon eux, cette fusion engendrera forcément des doublons, synonymes de suppressions d'emplois à venir.
Alstom, c'est deux sites en Franche-Comté : Belfort, berceau du groupe, et Ornans.

On débat de cette union avec :
  • Eric Alauzet, député "La République en Marche" du Doubs, et Ornans se situe dans sa circonscription
  • Ian Boucard, député Les Républicains de Belfort
  • Philippe Pillot, délégué central Force Ouvrière pour le groupe Alstom
Vous pouvez poser vos questions aux invités, elles leur seront posées durant l'émission, grâce à ce formulaire :


Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt