La conspiration du silence

Pierre Monnoir sollicite les médias quand il comprend que le petit monde auxerrois ne se mobilisera pas pour les jeunes disparues. En 1996, l’émission de Pradel « Perdu de Vue » se saisit de l’affaire et à force de persévérance, réussit à établir la matérialité des disparitions et surtout à mettre en évidence le lien avec Emile Louis. C’est un véritable tournant dans l’enquête. L’affaire bascule grâce au fameux rapport Jambert qui refait surface 10 ans après. La presse commence à s’emballer quand des avocats soucieux de justice entrent en scène. A chaque entretien avec les familles des victimes, on croise la route d’Emile Louis. La mobilisation de la justice tarde, invoquant « l’archéologie des faits », mais l’instruction finit par démarrer enfin …
À propos de l'émission : Série documentaire française (8x35 min) | La conspiration du silence revisite les affaires de disparitions et de mœurs qui ont frappé le département de l’Yonne des années 70 jusqu’au début des années 90. Cette fresque tragique invite à replonger dans l’une des périodes les plus obscures de l’histoire judiciaire et criminelle française.