Un exercice d’évacuation s’est déroulé au Théâtre de Gray pour permettre aux secours de s’évaluer

Exercice au Théâtre de Gray pour que la gendarmerie et les secours évaluent leur travail. / © France3
Exercice au Théâtre de Gray pour que la gendarmerie et les secours évaluent leur travail. / © France3

Un exercice de sécurité civile « secours à nombreuses victimes » a été initié ce jeudi 21 novembre au Théâtre de Gray, par la Préfecture de la Haute-Saône pour permettre à toute la chaine de commandement et de secours de s’évaluer.

Par Vanessa Hirson

« Mon fils est à l’intérieur mais personne ne répond », « tout le monde est tombé, on ne sait pas ce qui se passe, certains ont vomi ». Des réactions inquiétantes accompagnées de cris et de pleurs. Des personnes blessées ou inconscientes sont évacuées par des pompiers super équipés. Les médecins du SAMU courent partout et des gendarmes bouclent un périmètre de sécurité, interdisant à toute personne de s'approcher. La scène est réaliste mais forte heureusement elle est totalement fausse.

Il s’agit de la simulation d’un accident au monoxyde de carbone dans le Théâtre de Gray. Cet exercice permet à chaque acteur, gendarmerie, secours et Préfecture, de s’évaluer et d’apprécier si les interactions fonctionnent normalement. Pour les y aider, 60 figurants se sont prêtés au jeu des victimes.
 


80 pompiers ont déployé plusieurs moyens dans le cadre d’un dispositif pré-constitué et pré-organisé permettant de répondre rapidement à un sinistre causant de nombreuses victimes. "Cet exercice nous permet d’évaluer nos procédures opérationnelles, de voir comment les choses fonctionnent sur le terrain en matière de reconnaissance, de prise en charge et d’évacuation des victimes" explique le colonel des pompiers Ralph Jeser.
 

Ce qui est recherché c’est le travail entre les services sous la direction de la Préfecture et du procureur de la République


Même objectif du côté de la gendarmerie. " Notre rôle est de sécuriser la zone, d’éviter que le public se mette en danger et d’appuyer les secours en les escortant si besoin. Ce qui est recherché c’est le travail entre les services sous la direction de la Préfecture et du procureur de la République pour la partie enquête judiciaire et de voir comment nous nous articulons entre nous pour mieux traiter cette situation"  détaille le colonel de la gendarmerie Colonel Sung-Dae Faucon.

La Croix-rouge, la Sécurité civile et la Police municipale ont également appuyé les services de secours et de gendarmerie. Au total, ce sont 250 personnes qui ont participé à cet exercice. Un bilan sera dressé à la fin de la journée afin de repérer les points qui devront être améliorés. Un tel déploiement de moyens a lieu une fois par an à l'échelle du département.

Reportage de Bruno Gabetta et Laurent Brocard
 
Exercice de sécurité civile à Gray

 

Sur le même sujet

Les + Lus