Le 11 mai 1996, l’AJ Auxerre réalisait un doublé historique : victorieuse de la Coupe de France et championne de France. L’équipe auxerroise entrait dans la légende.

Voilà 20 ans déjà que l’AJA, le club de football d'Auxerre, accomplissait un exploit sportif. A la fois vainqueur de la coupe de France et champion de Ligue 1, le club était sur le devant de la scène lors de la saison 1995-1996. On vous rafraîchit la mémoire.



Une fin de saison hors norme en 1996

C’était un 4 mai 1996. En finale de la Coupe de France, les joueurs de l’AJA battent Nîmes 2 buts à 1.

Une semaine après, le 11 mai 1996, l’équipe de Guy Roux, entraîneur de l’époque, devient championne de France. Un exploit. Surtout quand on se souvient du début de saison du club.

Auxerre, deuxième du championnat de Ligue 1 lors de la trêve, compte 7 défaites de retard sur le PSG. Les joueurs de l’Yonne compteront même jusqu’à 10 défaites de retard en janvier.

Mais la deuxième partie du championnat fut tout autre. Sur 10 matches, l’AJA réalise 7 victoires et 3 nuls. Le club réussi à combler un retard plus que conséquent. L’avant dernier match du championnat face à Guingamp s’avère décisif. C’est grâce à un but de Bernard Diomède, qui permet d’égaliser 1 partout, que le club passe devant le PSG et devient champion de France.
Le dernier match de la saison face au FC Nantes ne change plus la donne. L’AJA gagne devant un stade Abbé Deschamps archicomble et fête son premier et unique titre de champion de France.

Cette année-là, Guy Roux reçoit le prix du meilleur entraîneur de la saison par l’UNFP. Il aura été aux commandes de l’AJA pendant plus de 40 ans.


Où en est l’AJA en 2016 ?

Montée en Ligue 1 en 1980, l’A.J. Auxerre a passé 32 ans dans la plus haute sphère du football professionnel français avant de rejoindre la Ligue 2 en 2012.
Aujourd’hui 8e de la deuxième division, elle est loin des années qui ont fait son succès. Son concurrent de l’époque, le PSG, survole quant à lui la Ligue 1. L’équipe de Zlatan Ibrahimovic est première, à 10 victoires du second.

Les matchs de l’AJA ne ressemblent désormais plus à ceux de l’époque. Les spectateurs sont nettement moins nombreux à venir assister aux rencontres des hommes de Jean-Luc Vannuchi, l’entraîneur actuel. Le stade Abbé-Deschamps, d’une capacité de plus de 20 000 places, paraît vide.

Financièrement, le club se porte également moins bien qu’à l’époque. Et c’est logique, car qui dit Ligue 2 dit beaucoup moins de revenus liés aux droits TV. Le club peut garder la tête hors de l’eau, notamment, grâce à son centre de formation. Ce dernier lui permet de créer des talents qui seront vendus par la suite. Le club récupère alors la somme des transferts.



Et pour la suite ?

L’AJA a été quatre fois vainqueur de la Coupe de France.
Les supporters de l’équipe rêvent de voir leur équipe réitérer un tel exploit. Le club n’est pas passé loin l’année dernière. Il s’est hissé en finale de la Coupe de France mais a malheureusement perdu face aux Parisiens, 1 à 0.
En attendant la saison prochaine, et pourquoi pas un nouveau titre, l’AJA dispute son dernier match de la saison le vendredi 13 mai sur la pelouse du Stade Brestois.


L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité