• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Formation : la Région Bourgogne-Franche-Comté s'engage dans le plan d'investissement des compétences de l'Etat

Session plénière du Conseil Régional le 13 décembre / © François Latour FTV
Session plénière du Conseil Régional le 13 décembre / © François Latour FTV

La Région Bourgogne-Franche-Comté est la première à s'engager dans le Plan d'Investissement des Compétences de l'Etat (PIC) , avec une dotation de 250 millions d'euros. La signature de ce pacte avec l'Etat s'est effectuée le 20 décembre.

Par François Latour

Le Pacte Régional d'Investissement dans les Compétences (PRIC) 2019-2022
En 2016 et 2017, la Région s'est impliquée aux côtés de l'Etat et des partenaires sociaux dans la mise en oeuvre d'un plan "un million de formations pour les personnes en recherche d'emploi"

Le grand plan compétences de lutte contre le chômage de masse voulu par Emmanuel Macron fin 2017 vise la transformation numérique et écologique de la France. 

Le plan d'investissement des compétences (PIC)  doit accompagner et former un million de demandeurs d'emploi et un million de jeunes peu qualifiés "et éloignés du marché du travail sur la période 2018-2022"

4 axes majeurs pour le PRIC
Le Plan permettra d'accélérer la transformation des formations professionnelles à destination des publics les plus fragiles, au service des entreprises et des territoires, afin d'édifier ensemble la société des compétences de terrain.
Le plan comporte :
- une ambition transversale : relever le défi des mutations économiques, numériques, énergiétiques et environnementales en les transformant en opportunité de développement
- la garantie d'une offre de formation renouvelée, territorialement équilibrée, répondant aux besoins nouveaux des entreprises et des territoires par une adaptation des contenus, par une observation permanente et concertée des besoins en emploi/formation
- une volonté de favoriser l'accès pour les publics les plus fragiles à une formation adaptée, et sécuriser leurs parcours professionnels par le développement de partenariats pour aller chercher les publics "invisibles" et de dispositifs globaux intégrés permettant de s'adatper à leurs besoins
- la volonté d'innover, d'expérimenter et d'évaluer les bonnes pratiques en matière d'ingéniérie de formation et de parcours, en utilisant notamment une nouvelle organisation concertée, et en favorisant le développement d'outils numériques.

L'état verse à la Région Bourgogne-France-Comté 251,53 millions d'euros, d'ici à 2022, qui s'ajoutent au financement "socle" de la collectivité en faveur de la formation des demandeurs d'emploi (333 millions d'euros)

La Région sera accompagnée par l'Etat à hauteur de 59 millions d'euros dans le cadre de l'exercice 2019.







 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montceau : les gilets jaunes reconstruisent leur campement démantelé

Les + Lus