• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

En Franche-Comté, les députés LREM mitigés sur la ratification du CETA

La ratification du CETA a été approuvé à 266 voix contre 213 par les députés. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
La ratification du CETA a été approuvé à 266 voix contre 213 par les députés. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Les députés de l'Assemblée nationale ont approuvé, mardi 23 juillet, la ratification du traité de libre-échange CETA. Mais le vote a révélé des divisions au sein de la majorité LREM. Notamment au niveau de la Franche-Comté.

Par Antoine Belhassen

Le vote fut plus serré que prévu. Mardi 23 juillet, les députés de l'Assemblée nationale ont approuvé à 266 voix contre 213 la ratification du très controversé traité de libre-échange CETA entre l'Union européenne et le Canada. Mais le vote a révélé des divisions au sein de la majorité. Tous les parlementaires étiquetés LREM n'ont pas suivi le vote de leur parti. A commencer par Eric Alauzet. L'élu de la 2eme circonscription du Doubs fait partie des neuf députés LREM à s'être opposé au CETA.

Les trois autres députés LREM du département, Denis Sommer, Fannette Charvier et Frédéric Barbier se sont, eux, abstenus. Ils étaient 52 "marcheurs" à ne pas avoir donné leur vote, ce mardi 23 juillet. Dans la 2eme circonscription de Haute-Saône, Christophe Lejeune (LREM) s'est également abstenu.

Un vote" contre" logique dans l'opposition


Les autres élues LREM de Franche-Comté, Danielle Brulebois (1ere circonscription du Jura) et Barbara Bessot-Ballot (1ere circonscription de Haute-Saône) ont voté en faveur de la ratification. Seules ces deux parlementaires franc-comtoises ont approuvé le texte et se sont donc opposés à tous les élus des Républicains.

Jean-Marie Sermier (LR, 3eme circonscription du Jura), Marie-Christine Dalloz (LR, 2eme circonscription du Jura), Annie Genevard (LR, 5eme circonscription du Doubs), Ian Boucard (LR, 1ere circonscription du Territoire de Belfort) ainsi que Michel Zumkeller (UDI, 2eme circonscription du Territoire de Belfort) ont voté contre la ratification du traité.

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la canicule fait craindre le pire aux éleveurs d'escargots

Les + Lus