Biathlon: Justine Braisaz brille au Grand-Bornand, les Comtoises dans le dur

La Française Justine Braisaz à l'entraînement au Grand Bornand le 18 décembre 2019, pour la manche française de la coupe du monde de biathlon. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
La Française Justine Braisaz à l'entraînement au Grand Bornand le 18 décembre 2019, pour la manche française de la coupe du monde de biathlon. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Après la 3e place de Quentin Fillon-Maillet hier, les Bleues ont connu des fortunes diverses ce vendredi sur la manche française de la coupe du monde de biathlon. Justine Braisaz termine 2e du sprint, mais les Comtoises Anaïs Bescond, Célia Aymonier et Caroline Colombo ratent le coche.

Par Jérémy Chevreuil

Grâce à un sans faute au tir, Justine Braisaz a réjoui le public français du Grand Bornand. La biathlète des Saisies prend ce vendredi la 2e place du sprint de la manche française de la coupe du monde, un peu plus de 6 secondes derrière la Norvégienne Tiril Eckhoff (1 faute).

Côté français, Julia Simon (9/10 au tir) se fait une place dans le Top 10. Chloé Chevalier (0 faute) prend la 39e place.

Les trois Francs-Comtoises de l'équipe de France ont eu plus de difficulté, handicapées par leur maladresse au tir. Caroline Colombo prend la 43e place (2 fautes), Célia Aymonier termine 62e (4 fautes) et Anaïs Bescond 78e (4 fautes).

"C'était une course compliquée pour moi du début à la fin, que ce soit sur les skis ou au pas de tir", regrettait la triple médaillée olympique de PyeongChang à l'arrivée, au micro de La Chaîne L'Equipe.

"Il va falloir être plus agressive demain" promettait de son côté Caroline Colombo. A 23 ans, la biathlète de Mouthe a en effet validé son ticket pour la poursuite. Au contraire de ses coéquipières Célia Aymonier et Anaïs Bescond, qui n'ont pas intégré le Top 60.

 

Sur le même sujet

Les + Lus