De l'Islande au Canada, le photographe Laurent Echenoz sous le charme du macareux moine

Publié le

La Franche-Comté est l'une des régions les plus éloignées des rivages côtiers. Pourtant, ce photographe du Doubs est tombé sous le charme de l'oiseau que l'on surnomme le "perroquet des mers". Accompagné par les plus grands spécialistes scientifiques, il va bientôt sortir un livre en français et en anglais qui sera un ouvrage de référence.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

La genèse d'une passion

Le photographe Laurent Echenoz a croisé pour la première fois en 2013 le regard triste de ce petit oiseaux des mers en smoking. Mécanicien naval en mission pour la Marine Nationale à Saint-Pierre-et-Miquelon durant trois ans, il tombe sous le charme de ce drôle de petit oiseau marin. Une rencontre qui va marquer à jamais sa vie.

Dans son nom scientifique en latin, Laurent a immédiatement vu un signe du destin. "Fratercula artica" signifie le petit frère de l'Arctique. "Peut-être qu'inconsciemment, il me ressemble parce que je suis quelqu'un de très timide. Nos comportements se ressemblent, et c'est sûrement aussi pour cela que je suis autant attiré par cet oiseau" nous explique le photographe de Marchaux dans le Doubs. 

Un oiseau méconnu

Le macareux moine est un oiseau marin vivant en haute mer dans l'Atlantique Nord. Il ne vient à terre que durant la période de reproduction pour creuser un terrier dans les pentes herbeuses afin d'y pondre un unique œuf. 

De la taille d'un pigeon, son smoking noir et blanc et ses couleurs vives contrastent surtout durant la période nuptiale. Son régime alimentaire se compose presque exclusivement de petits poissons tel que le lançon, le hareng, le sprat ou le capelan. Il peut en ingurgiter une quarantaine par jour. 

Si beaucoup connaissent sa petite tête de clown triste, le macareux reste un animal assez méconnu du grand public. Laurent Echenoz est allé à la rencontre des scientifiques les plus expérimentés pour en connaître tous les secrets. Son but est de le faire connaitre aux travers de magnifiques clichés, mais également d'informer les passionnés de nature. 

Parcourir les mers en quête du macareux moine

Pour ce marin en quête de voyages depuis sa plus tendre enfance, sillonner les mers de l'Atlantique Nord était une évidence. Sa passion pour ce drôle d'oiseau a poussé le Franc-Comtois à découvrir les plus grandes colonies du monde. 

Des années de voyages ont été nécessaires pour aller observer les plus grandes colonies. Les plus belles falaises du Canada, de l'Islande, de la Norvège, de l'Écosse et du Pays de Galles n'ont plus de secrets pour lui. Elles lui ont permis de pouvoir réunir ses plus beaux clichés pour les partager dans un livre en collaboration avec le corps scientifique.

Puffin Dream ou le livre d'une vie

Les milliers de photos accumulés au cours des différents voyages ne pouvaient pas rester dans les disques durs. La reconnaissance du public durant les expositions photo a poussé Laurent Echenoz à envisager de réunir ses plus belles rencontres avec le macareux moine dans un ouvrage.

Laurent Echenoz a tenu à mettre en lumière dans ce livre, le travail des scientifiques comme la docteur en biologie Annette Fayet qui étudie depuis de nombreuses années l'oiseau maritime. "Puffin Dream est né d'un rêve. Le rêve d'apprécier encore la compagnie de ce petit clown des mers dans les années futures. Il disparaît lentement, inexorablement et en silence. Sa vulnérabilité est expliquée par la voix de grands spécialistes qui ont classé le macareux moine en danger d'extinction" nous explique le photographe. 

Le livre Puffin dream de Laurent Echenoz est disponible à la vente sur le site participatif Ulule jusqu'au 24 avril 2022. Une grande exposition sera organisée à Perros-Guirec à partir du 1er août.

Pour la sortie du livre le 15 septembre, le photographe présentera son livre à la Maison du Littoral de Ploumanac'h. Situé face aux Sept-Iles en Bretagne, c'est le seul endroit en France où l'on peut observer les macareux moines.