Dessine-moi une fresque sur l'écrin blanc de la neige, le nouveau défi du land artiste Saype à La Clusaz

L’artiste originaire de Belfort vient de réaliser une immense fresque sur la station de La Clusaz en Haute-Savoie. Pour la première fois, il a déposé ses pigments sur la neige. Un défi artistique et technique pour celui qui dessine désormais dans les paysages du monde entier.

Une fresque dans la neige, réalisée par l'artiste Saype à La Clusaz en Haute-Savoie.
Une fresque dans la neige, réalisée par l'artiste Saype à La Clusaz en Haute-Savoie. © Valentin Flauraud

Confiné ? Pas vraiment. Depuis des mois, grâce à son activité professionnelle, son projet “Beyonds walls”, Saype continue à voyager dans le monde entier. Sa dernière œuvre en date a été réalisée en mars, sur le sable d’une plage du Bénin.

Après avoir dessiné sur l’herbe la plupart du temps, comme à Genève devant l’ONU, à Belfort pour les Eurockéennes, ou sur la pelouse du champ de mars, Saype alias Guillaume Legros cherchait une nouvelle toile. Un support inédit : la neige. Le 16 avril, il a pris avec son équipe la direction de La Clusaz. “La motivation première, c’est vraiment de faire un test. Cela fait deux ans que je voulais tester sur la neige. Quitte à faire un test, autant faire une oeuvre” confie amusé Saype. Le dessin réalisé en Haute-Savoie, est un écho à l'oeuvre Beyond crisis, réalisée au printemps 2020 en Suisse alors que la majeure partie de la population était en confinement.

Tracer une fresque dans la neige, un défi technique et artistique pour Saype.
Tracer une fresque dans la neige, un défi technique et artistique pour Saype. © Valentin Flauraud

Des pigments de craie et de charbon biodégradables

Avec son équipe, deux assistants, un photographe, et l’aide matérielle de la station de ski, Saype a réalisé en une journée cette fresque de 2400 m2, où un enfant géant dessine une farandole humaine sur la neige. “C'est mon tout premier test sur neige. Comme on peut l'imaginer, il y a eu tellement de difficultés à surpasser ! Ce n'est pas aussi bien que ce que j'aurais aimé, mais j'ai appris énormément de choses ! Vivement la prochaine” explique l’artiste.

Des pigments biodégradables sont posés sur la neige.
Des pigments biodégradables sont posés sur la neige. © Valentin Flauraud

Car pour déposer ses pigments biodégradables et en faire un dessin à l'échelle de son écrin, la montagne, l’équipe a dû relever quelques défis. Un champ de neige à damer, un pistolet airless qui gèle avec le froid. “Une fois qu’on a commencé à peindre, la température s’est réchauffée, le pigment a commencé à s’estomper dans la neige, c’est devenu pâle, il a fallu tout retravailler les ombres” ajoute Saype qui a travaillé à 1500 m d'altitude pour ce test.

Saype et son équipe confrontés à des soucis techniques liés au froid pour tracer leur oeuvre sur la neige.
Saype et son équipe confrontés à des soucis techniques liés au froid pour tracer leur oeuvre sur la neige. © Valentin Flauraud

L’artiste sait désormais que la neige peut devenir une nouvelle toile, blanche à merveille. De ce test à La Clusaz, l’équipe a retenu qu’il faut tracer et peindre quand il fait vraiment froid. “Sur la neige, je sais maintenant que ça fonctionne, c’est un nouveau terrain de jeu, on peut imaginer traiter ensuite différents thèmes comme la fonte des glaciers, dessiner en Suisse, en Antarctique” esquisse déjà Saype.

"Beyond walls", les dessins géants de Saype vont continuer à sillonner le monde entier

Après cet intermède en blanc, le land artiste va poursuivre son projet Beyond Walls. Après le Bénin, l’Afrique du Sud, Berlin, Istanbul ou Ouagadougou, le Belfortain a encore d’autres projets pour inviter les peuples à l’entraide, la bienveillance et le vivre-ensemble, à travers son coup de crayon géant, et la magie de ces pigments.

Dans un village lacustre du Bénin
Dans un village lacustre du Bénin © Valentin Flauraud

Suivre l’actualité de Saype

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture suisse international insolite