Genève : l'artiste belfortain Saype rend hommage à SOS Méditerranée avec une nouvelle oeuvre grandiose

© Saype artist
© Saype artist

Une fresque géante a été réalisée par l'artiste Franc-Comtois Saype sur la pelouse de la Perle du Lac, à Genève. Le but de l'oeuvre : rendre hommage au travail des bénévoles de SOS Méditerranée, qui sauvent les migrants traversant la Méditerranée. Images.

Par Sarah Rebouh

Une nouvelle oeuvre monumentale de 5 000 m², réalisée par le talentueux artiste belfortain Saype, vient d'apparaître au bord du lac de Genève. La fresque a été réalisée sur la pelouse du parc qui jouxte le siège des Nations unies. On y découvre une petite fille assise dans l'herbe, main ouverte pour déposer un bateau en papier sur le lac. La fresque est intitulée : "Message from future".

Cette oeuvre est pour lui l'occasion de rendre hommage au travail de l'association SOS Méditerranée, qui oeuvre chaque année pour le sauvetage des migrants en mer Méditerranée. "La petite fille, qu'on a appelée "Future", représente justement le futur. C'est tout ce que véhicule la figure de l'enfance, la responsabilité qu'on a vis à vis des enfants, et aussi eux, qu'est-ce qu'ils vont faire dans le futur Cette petite jette un bateau à la mer un peu comme un message d'espoir qu'elle transmet à l'humanité. Ce projet fait doublement sens car il est à Genève, près de l'ONU. Genève est une ville internationale avec 50% de population étrangère" a détaillé Saype, originaire de Belfort. 
 
Genève : l'artiste belfortain Saype rend hommage à SOS Méditerranée
Reportage C.Schulbaum, E.Debief.

"Avec mon équipe, on est super contents. Ce projet est né en mars 2018. Nous sommes très sensibles au fait que des gens mettent de côté leur vie deux semaines, trois semaines, pour aller à bord du bateau l'Aquarius de SOS Méditerranée, sachant très bien qu'ils vont être confrontés à des situations de vie abominables. On a eu toute une période de doutes, on ne savait pas trop comment nous positionner car la question migratoire est vraiment épineuse. Je crois qu'il n'y a pas de question tranchée. On comprend les gens du sud de l'Italie qui ont la masse du flux migratoire et qui saturent ; mais par contre on est obligés de comprendre les gens qui traversent la Méditerranée. Premièrement, ils n'ont pas choisi de naître dans un pays en guerre, ou dans une misère sociale économique, et qu'est-ce qu'on ferait à leur place ?" nous a expliqué Guillaume Legros, alias Saype.
 
L'oeuvre est situé à moins d'un kilomètre du siège de l'ONU à Genève. / © Saype artist
L'oeuvre est situé à moins d'un kilomètre du siège de l'ONU à Genève. / © Saype artist


Guillaume Legros est né en 1989 à Belfort. À l'âge de 14 ans, et malgré son manque d'intérêt pour les cours d'art plastique et le dessin, il entre dans l'univers de la peinture par la petite porte : celle du "tag vandale" puis du graffiti. Véritable touche à tout, l'adolescent qu'il est alors se passionne pour une multitude de techniques. À 16 ans, il expose ses premières peintures dans une galerie.

Il a récemment réalisé une oeuvre gigantesque dans le cadre des Eurockéennes de Belfort mais aussi en Russie, ou lors du festival de Vevey en Suisse. 

Découvrez notre Grand Format sur Saype, artiste grandeur nature
 

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus